Partagez
Aller en bas
avatar
Administrateur

Messages : 891
Konoha Gakure
Âge : ₪ 30 ans.
Taille/Poids : ₪ 1m81 - 67kg.
: ₪ Hi no Kuni.
: ₪ Konoha Gakure no Sato.
一族 : ₪ Hatake.

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible, trop de RP en cours.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
52/62  (52/62)
PV:
325/325  (325/325)
PC:
870/870  (870/870)
Voir le profil de l'utilisateur

Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Lun 23 Mai - 18:46






₪ Quelle Chaleur ₪
[Laïka Kiera]
- Sujet Précédent -


Le soleil se couchait au loin, bien visible à travers la grande porte de Konoha encore ouverte pour permettre aux derniers voyageurs, paysans et Shinobi de rentrer sans à avoir à passer par les gardes extérieurs. Distrait, Kakashi regardait ce si simple spectacle pendant que la jeune femme se faisait recenser par les deux Shinobi, remarquant que ses derniers semblaient attirés par la jeune femme et encensés par son parfum délicat. L’Hokage avait lui-même apprécié cette odeur qui était à présent bien encré dans ses vêtements. Lui qui avait un fin odorat, il devait avouer que pour une fois, ce parfum pour femme n’était vraiment as agressif non, juste naturel et attrayant.

Se laissant « faire » par la jeune femme, il ne tarda pas à commencer à marcher en direction du quartier des restaurants et des auberges ou la belle allait très certainement trouver chaussure à son pied. Il y en avait de nombreux et elle pourrait prendre celui qu’elle désirait.

▬ Commençons déjà par vous trouver un endroit ou vous pourrez vous installer pour ces quelques jours. Vous avez de la chance, ce soir, je n’ai pas de travail.

C’était la triste réalité. Il se permettait quelques jours sans travail et aujourd’hui en était un, mais le lendemain, il devrait reprendre le travail au bureau et s’occuper d’un des plus grand village Shinobi du monde entier. Gardant ses propres réflexions, il était en train de penser à Yukô et Rin qui devait surement être en train de travailler à cette heure ci. Pauvre d’elle… tant mieux pour lui.

Traversant le village ou plutôt la grande rue commerçante qui restait ouverte toute la journée et une bonne partie de la soirée, il lui fit quelques petites descriptions des lieux, les magasins de légumes, de fruits, de poisson fraichement pêchés, mais aussi bien d’autres choses comme les textiles et tout ce qu’elle pouvait imaginer. Ils arrivèrent finalement aux quartiers des auberges et des hôtels, assez nombreux pour le nombre de visiteurs présents dans le village. C’était un commerce fleurissant et il y en avait quelques uns qui se démarquaient des autres, comme ceux tout proches des Onsens qui pouvaient être catégorisés de luxueux.

▬ Vous serez logée ou vous désirez, n’hésitez pas. Vous êtes mon invitée, alors autant vous faire plaisir, ce genre de chose n’arrive pas bien souvent.

Souriant, il attendait simplement qu’elle choisisse pendant que les personnes présentes dans la rue regardaient le « couple » car oui, cela y ressemblait bien. L’Hokage n’était pas bien souvent présent dans les rues populaires depuis bien longtemps et le voir s’afficher aux bras d’une charmante demoiselle allait rapidement faire le tour du village… jusqu’à arriver aux oreilles de sa seconde qui n’apprécierait surement pas que Kakashi s’amuse avec une autre femme qu’elle. Les problèmes arriveraient bien assez tôt de toute façon.



avatar
Kaihou suru
解放する

Messages : 35
Âge : 21 ans
Taille/Poids : 1m74 / 65kg / 95E
一族 : qu'est ce que je fiche là?

● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
5/30  (5/30)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Mar 24 Mai - 20:28
Couché de soleil, douce chaleur, une fin de journée comme on les aime. Kakashi emmena la jeune fille déambuler dans les rues commerçantes. Elle regardait tous les magasins les yeux brillants. Kiera n'avait jamais fait les magasins de sa vie comme n'importe quelle femme, elle était habituée à ce tout lui soit offert sur un plateau d'argent. Les couleurs chatoyantes de la ville animée qui s'offrait à elle la faisait rêver. Quand ils passèrent devant les boutiques qui vendaient de la nourriture, milles et une odeurs vinrent lui chatouiller le nez, et réveiller son ventre. Devant les magasin de tissus et autres vêtements elle s'émerveilla devant les couleurs rutilantes. On aurait dit une enfant dans un magasin de bonbons. À aucun moment elle ne lâcha le bras du ninja, se laissant guider. Elle était contente que ce dernier n'ait pas de travail, elle aurait voulu que la journée ne se finisse pas. Pourtant le soleil faiblissait de plus en plus. Ils arrivèrent dans le quartier des auberges et autre hôtel, et apparemment cette fois-ci elle n'aurait pas besoin de coucher pour dormir au chaud. L'hokage se stoppa attendant visiblement qu'elle choisisse. Elle se tourna face à lui, et lui donna un baiser sur la joue. Ils s'accordaient plutôt bien tous les deux.

Je suis très touchée merci... mais j'ai l'impression d'abuser de vous. J'aimerai vraiment vous remercier, si je peux vous être utile en quoi que ce soit n'hésitais pas!

L'ex catin ne parlait pas seulement de service sexuels, mais de tout ce qui pourrait lui venir en aide dans ses affaires, elle n'était pas juste bonne à baiser. Son choix se porta finalement sur un petit hôtel discret et authentique. Il entrèrent, l'intérieur était harmonieux, simple mais élégant. Elle avait un bon nez pour choisir ce genre d'endroit. Des bouquets de pivoines étaient disposée un peu partout. Il prirent une chambre à l'étage. En y entrant, la jeune femme découvrit qu'elle donnait sur un petit jardin japonnais tout à fait charmant. Parfait. Elle posa ses affaires près du lit puis se tourna vers son hôte radieuse.

On dîne ensemble?! Dites oui!! dit-elle les yeux brillants. S'approchant de lui elle ajouta. Vous ne m'en voulez pas si je prend une douche? Je vais faire vite.
Sans prendre la peine de se dissimuler derrière un paravent elle dénoua son kimono qu'elle laissa tomber à ses pieds. Après tout il l'avait déjà vu ainsi il y a quelques heures. Dans son sac elle attrapa quelques fioles ainsi que son peigne avant de se diriger vers la salle de bain. À l'embrasure de la porte elle s'arrêta un instant, se retournant à moitié vers l'hokage.

Au fait, vous pouvez me tutoyer... dit-elle d'une voix trainante et suave.

La douche fut chaude, pour pas dire torride. De la salle de bain s'échappaient les douces odeurs des onguents de la belle. Lorsqu'elle sortit, le ninja était debout au niveau du balcon, dos à elle. Vêtue seulement d'un corset noir qui remontait outrageusement sa poitrine et d'une culotte brodé qui ne couvrait pas grand chose, elle s'approcha à pas feutrés. Kiera enlaça alors Kakashi par derrière, une main au niveau de son torse, l'autre se frayant un chemin sous son gilet vert kaki qu'elle commença à défaire. Son souffle chaud venait caresser la nuque du pauvre homme. Le nez contre son oreille elle poussa un long soupir évocateur.

Je suis bientôt prête...murmura-t-elle. Vous avez faim?

Elle lâcha un dernier soupir avant de se retirer, se dirigeant nonchalamment vers le lit double. Là, elle s'assit lentement, ses gestes étaient ralentis et fluide. Doucement elle se pencha en arrière pour s'allonger, ramenant ses bras au dessus de sa tête, une jambe repliée. Elle se cambra. Ses cheveux noir étalés contrastais avec le dessus de lit blanc. Elle tourna la tête vers son hôte, lui adressant un regard des plus provocateurs avant d'ajouter.

Si on s'accordait un petite pause? Hm?...
avatar
Administrateur

Messages : 891
Konoha Gakure
Âge : ₪ 30 ans.
Taille/Poids : ₪ 1m81 - 67kg.
: ₪ Hi no Kuni.
: ₪ Konoha Gakure no Sato.
一族 : ₪ Hatake.

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible, trop de RP en cours.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
52/62  (52/62)
PV:
325/325  (325/325)
PC:
870/870  (870/870)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Mar 24 Mai - 21:22






₪ Quelle Chaleur ₪
[Laïka Kiera]


La jeune femme ne tarda pas à décider le lieu ou elle voudrait dormir pendant son petit séjour à Konoha et comme convenu, les propriétaire ne demandèrent rien du tout, ni argent, ni même quelque chose, rendant tout simplement service à leur Hokage. Si les gens apprenaient ça, les affaires marcheraient surement bien mieux. Il suffisait juste de bien travailler leur pub à présent. Remerciant le couple, il se fit mener jusqu’à la chambre qui était véritablement très spacieuse et agréable, cela donnait même sur un petit jardin bien agréable. Alors qu’il allait la laisser dans sa chambre tout en lui disant qu’il l’attendrait à l’accueil, la jeune femme ne tarda pas à poser ses affaires pour sortir quelques affaires et se déshabiller sans gênes. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’elle se déshabillait ainsi devant lui.

▬ Très bien. Prend ton temps dans ce cas, la nuit vient à peine de commencer.

Laissant la jeune femme à ses affaires, il s’approcha du balcon ou il patienta le temps qu’il fallut, jusqu’à ce qu’elle ne ressorte de la salle de bain quelques minutes plus tard. Se faisant enlacer, il ne fit rien pour l’en empêchant, comprenant pertinemment qu’il était tombé dans la toile que la jeune femme avait commencée à tisser quelques heures plus tôt. Sentant son souffle chaud, il frissonnait légèrement lorsque les mains de Kiera tentèrent de retirer sa veste Shinobi. Se retirant finalement, il se contenta de se retourner pour voir la jeune femme s’installer sur le lit, appréciant la vision qu’elle lui offrait avec sa tenue provocatrice. Une pause ? Oh… Cela lui ferait tellement plaisir, mais pas maintenant, pas pour le moment, il ne désirait pas rentrer dans le jeu de la belle, du moins pas pour le moment.

▬ Ce serait avec plaisir…

Bien que le tissus sur son visage bloquait une bonne partie de ses émotions, elles pouvait voir quelques plissures montrant son amusant. S’approchant d’elle, il se contenta de laisser ses doigts glisser sur la jambe de la jeune femme, remontant lentement, sans forcer, faisant monter la chaleur tout en se penchant sur elle… ses doigts caressant le corset, puis son cou ou il s‘attarda quelques instants pour finalement se terminer sur la joue et les lèvres de Kiera… pour finalement se redresser et se diriger vers la porte.

▬ Mais je n’ai pas mangé de la journée… Je t’attend devant l’auberge.

Un regard amusé et sans un mot, il disparu derrière la porte, sortant tout en calmant son rythme cardiaque. Laissant encore un peu de temps à la jeune femme pour se préparer, il décida de simplement se rendre dans un restaurant non loin d’ici ou il faisait bon vivre. En quelques instants il se retrouva devant la porte et demanda à ce qu’on lui prépare une table pour lui et son invité avant qu’il ne reparte l’attendre ou il l’avait dit. Il s’agissait simplement d’un endroit bien sympathique, pas spécialement romantique, mais qui permettait aux gens d’êtres éloignés des autres afin de pouvoir discuter en toute tranquillité sur des tables en bois.

Il n’avait plus qu’à attendre la belle pour la mené au restaurant à quelques mètres sur la droite ou ils seraient presque directement accueillit et servis à table.


avatar
Kaihou suru
解放する

Messages : 35
Âge : 21 ans
Taille/Poids : 1m74 / 65kg / 95E
一族 : qu'est ce que je fiche là?

● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
5/30  (5/30)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Jeu 26 Mai - 0:10
Kiera se trouvait dans une position des plus suggestive. Elle n'attendait qu'une chose, quoi qu'elle restait méfiante, ce ninja n'était pas du genre à se laisser avoir aussi facilement. Cambrée telle une petite chatte en chaleur elle le regardait s'avancer vers elle. Bien qu'une bonne partie de son visage soit dissimulé, elle remarqua immédiatement les traits tendus au niveau de son œil. Il souriait. La suite promettait d'être intéressante. La jeune femme fixait le shinobi, son cœur ne battait pas plus fort, elle était parfaitement calme, habituée. Quand il fut enfin devant elle, elle ne bougeait plus, attendant un geste de sa part. Il approcha la main de sa jambe pour finalement faire remonter ses doigt tout le long de son corps. Elle frissonna. Habituée aux caresses en tout genre elle n'y restait cependant pas insensible. Son rythme cardiaque resta inchangé, contrairement à celui de l'hokage, elle l'avait bien sentit. Malheureusement les attouchements s'arrêtèrent là. Le pauvre homme n'avait pas mangé de la journée... Même si elle avait aussi faim il fallait l'avouer, un feu de cheminée avant et après ne l'aurait pas dérangé. Son ventre se manifesta. Bougonnant un peu, elle se leva pour s'habiller.

Un petit moment plus tard, l'ex catin rejoignit sont cavalier. Habillée d'un kimono léger rouge sombre qu'elle portait en bas des épaule, un peu plus long que celui qu'elle avait porté la journée mais largement fendu jusqu'à la hanche. Des talons hauts, un maquillage simple: un peu de noir sur ses yeux, un rouge léger sur ses lèvres faisant ressortir ses yeux verts éclatant. Elle ne ressemblait pas à un pute, elle était juste une jeune femme aux atouts physiques certains, habillés de façon un peu provocante. Elle marchait vers le ninja, affichant un large sourire.

Me voici!! fit-elle s'accrochant à son bras. Alors? Où allons nous? Vous aviez raison, moi aussi j'ai un peu faim. Avoua t-elle lui adressant un clin d'œil aguicheur.

Son hôte la conduit vers un petit restaurant à quelque mètre sur la droite où leur table avait déjà été dressée. Délicate attention. Les tables était simples, en bois et couverte d'une longue nappe blanche sur lesquelles une bougie était allumée. À peines furent-ils assis qu'on les servis: des sushis, des makis et autres sashimis tous plus appétissants les uns que les autres. Alors qu'il entamaient leur repas, Kiera déchaussa discrètement l'un de ses pieds qu'elle fit remonter le long de la jambe du ninja jusqu'à son entre jambe, lui adressant un regard provocateur. Kakashi n'était pas très bavard mais le regarder réagir à ses provocations amusait énormément notre ancienne fille de joie. Ils n'allaient pas non plus de main morte sur le saké. De la sauce soja glissa le long de ses baguettes, pour éviter de s'en mettre sur les doigts la jeune fille les lécha sur toute la longueur, finissant goulument par la pointe. Sur son visage se lisait la délectation. Qu'est-ce qu'on ferait pas pour une goutte de soja. Le repas se terminait, ils avaient parlé de tout et de rien, bien bu, elle avait beaucoup rit. Alors que son acolyte finissait son dessert, elle fit malencontreusement tombé un baguette à terre. Elle se baissa pour aller chercher celle-ci sous la table. Sa main heurta la jambe du shinobi, elle remonta plus haut, encore plus haut... non elle n'était pas ici! Elle se redressa la baguette entre les dents l'air de rien.

Ils sortirent enfin du restaurant, d'un pas moins assuré que lors de leur arrivé, heureusement l'hôtel n'était qu'à quelques mètres. Quelques mètres qui se révélèrent bien compliqués pour la jeune femme perchée sur ses talons, se tenant au bras de son cavalier qui n'était pas bien frais non plus. Arrivés dans la chambre elle s'adossa un instant contre la porte, reprenant son souffle et ses esprits un instant. Avançant vers l'hokage, elle passe sa main dans ses cheveux, dégageant une effluve de parfum suave. Elle tituba. Malgré son alcoolémie, le professionnalisme de la jeune femme pris le dessus. Délicatement elle dénoua son vêtement qu'elle garda sur les bras avant de dé-serrer un peu le haut de son corset, laissant à nouveau ses charmes aux yeux du ninja. À hauteur de sa proie, elle l'attrapa d'abord pas le hanche, avant de se hisser sur la pointe des pieds et se mettre hauteur de ses lèvres, les effleurant doucement du bout de son nez. Elle exerçât une légère pression contre son corps, puis se retira de quelques centimètres. D'une main elle détacha entièrement son gilet. L'autre se baladait plus bas, au niveau de ses reins, et, sans crier égard elle déboutonna son pantalon. Lentement la jeune femme remonta à son oreille droite, soupira, mordilla délicatement le lobe avant de lui murmurer dans un souffle.

Pause...
avatar
Administrateur

Messages : 891
Konoha Gakure
Âge : ₪ 30 ans.
Taille/Poids : ₪ 1m81 - 67kg.
: ₪ Hi no Kuni.
: ₪ Konoha Gakure no Sato.
一族 : ₪ Hatake.

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible, trop de RP en cours.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
52/62  (52/62)
PV:
325/325  (325/325)
PC:
870/870  (870/870)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Jeu 26 Mai - 11:00






₪ Quelle Chaleur ₪
[Laïka Kiera]


Kakashi ne pouvait pas nier le fait que son invitée était tout à fait charmante dans cette tenue qui ne laissait pas non plus indifférent les personnes qui croisèrent leur route jusqu’au restaurant. Les serveurs étaient tous impressionnés, autant par la présence de l’Hokage dans leur établissement que de la beauté dévoilée de son invitée qui semblait rayonner de mille feu dans son kimono. Non loin d’être un grand bavard, il n’en était pas moins quelqu’un qui répondait franchement durant la discussion autour des sushi et autres gourmandises qu’on mettait à leur disposition. Ils avaient aussi sortit les grandes bouteilles de saké qui était relativement forte…

L’homme fut tout de même relativement surpris par l’attitude de la jeune femme qui n’avait aucunes pitiés face à l’homme qu’il était. Ne perdant pas de temps pour tenter de le mettre dans un etat second, le faisant boire certes, mais aussi jouant de son pied nu pour attiser l’envie chez l’Hokage. Oh, cela le choqua et il sursauta lorsqu’il sentit cette présence étrangère entre ses cuisses, mais que pouvait il dire à cette femme qui semblait se donner tous les moyens pour avoir ce qu’elle désirait ? En l’occurrence, Kakashi serait son désert et elle n’hésitait pas à bien le préparer pendant le repas. Sans compter Yukô qui avait toujours réussit la ou beaucoup avait échouée, cette femme arrivait à… le surprendre.

Grâce à la grande nappe blanche, personne ne pouvait voir ce qui se passait sous la table et c’était une bonne chose vu ce que fit la jeune femme lorsqu’elle fit malencontreusement tomber sa baguette au sol. Il sursauta une nouvelle fois, mais fit comme ci de rien n’était… ne pouvant refuser en quelque sorte. Face à lui, il avait cette Kiera qui ne cessait de lui lancer des regards pleins d’envies et de désirs, c’était comme ci elle le violait rien que du regard. Etrange sensation que celle-ci. Finalement vint le moment ou ils quittèrent le restaurant, se soutenant l’un l’autre, ou plutôt l’homme soutenant la jeune femme qui semblait avoir du mal à se mouvoir avec ses talons.

Pas de passage dans un autre établissement, il la mena directement jusqu’à sa chambre qu’elle referma derrière elle, empêchant dans une certaine mesure la fuite de son compagnon de soirée. Se tournant vers elle, il n’avait déjà plus le tissus sur son visage qu’il avait dut retirer durant son repas et qui avait était abaissé par une main baladeuse alors qu’ils montaient les marches menant jusqu’à la dite chambre. Devant lui, une nouvelle fois la jeune femme lui offrit une vision plaisante pour tous les hommes et les femmes vivantes dans ce bas monde, mais le regard de l’Hokage était toujours aussi neutre, ne laissant transparaitre aucunes émotions.

Laissant la jeune femme faire de lui ce que bon lui semblait, elle ne tarda pas à s’approcher de lui pour lui susurrer un doux mot tout en détachant sa veste de Shinobi et en déboutonnant le pantalon de Kakashi. Il ne tomba même pas au sol, retenu par les nombreux bandages de son corps. Pause… un sourire apparu sur le visage visible de l’homme avant qu’il ne pose ses mains sur les hanches de la jeune femme. Il n’était pas un homme à femme, il se contentait d’une simple vie, clair et honnête, mais cette soirée semblait bien différente des autres. Penchant la tête, ses lèvres chaudes et humides ne tardèrent pas à se poser dans le cou de la belle ou il pouvait sentir ce parfum si délicat et exaltant.

S’en était presque enivrant et l’homme en profitait pleinement, succombant totalement à cette femme fraichement rencontrée. Embrassant sa peau de ses lèvres tendis que ses mains semblaient s’amuser à défaire totalement les liens du corset. Il n’était pas spécialement doué, montrant qu’il n’était pas aussi à l’aise avec les femmes qu’avec ses adversaires, mais il parvint tout de même à ses fins, laissant l’un de ses mains rejoindre le cou de la belle tandis que ses lèvres se posaient sur celle de Kiera, délivrant une légère décharge électrique qu’il produisit à l’aide de son chakra, de quoi faire sursauter cette inconnue, de quoi attiser ses désirs et ses envies.

L’alcool jouait bien son petit jeu, il se sentait plus vivant, moins coincé comme aurait dit certaines personnes. Sa main de libre se baladait sur les courbes généreuses de la belle, la poussant lentement vers le lit aux draps blancs qui se semblait attendre que les deux jeunes personnes. Lentement, très lentement, il fit s’assoir sa compagne pour la nuit, se mettant à genoux au sol, prenant délicatement les jambes de la belle tout en lui retirant ses hauts talons avec une finesse sans nom. Délicate, il déposait des baiser sur les jambes de Kiera, tout en remontant, prenant soin d’elle comme s’il s’agissait de sa propre femme. Il était loin des brutes qui partaient au quart de tour. Kakashi était homme à prendre son temps et à offrir de nombreux… cadeaux dans des moments pareilles. Il laisserait la brutalité et la fougue prendre la place quelques minutes plus tard.



avatar
Kaihou suru
解放する

Messages : 35
Âge : 21 ans
Taille/Poids : 1m74 / 65kg / 95E
一族 : qu'est ce que je fiche là?

● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
5/30  (5/30)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Jeu 26 Mai - 21:29
Un léger rose était venu colorer les joues de la jeune femme brulante d'excitation et de désir. L'hokage avait découvert son visage permettant à la belle de profiter non seulement de son sourire mais aussi de ses lèvres. Lorsque le Shinobi succomba enfin en posant ses lèvres sur son cou, elle ne put retenir un gémissement. Il touchait à un de ses points faible sans le savoir. Sa maladresse pour défaire son con corset la fit sourire, et attisa la tension sexuelle qui culminait déjà. Son innocence le rendait encore plus désirable aux yeux de l'ancienne prostituée. Elle avait connu beaucoup d'hommes, mais celui-ci, cette journée elle s'en souviendrait. Ne voulant pas interrompre dans ses initiatives, elle se décida à se laisser aller à ses caresses. Tandis que d'une main il prenait son cou elle sentit son souffle chaud près de ses lèvres, son rythme cardiaque s'affola un peu lorsque leurs lèvre se joignirent. Une décharge électrique la traversa, elle sursauta, ayant pour réflexe de se coller à lui tel un aimant. Était-ce eux ou lui? Peu importait, son désir s'était embrasé. Tel un aphrodisiaque puissance mille. À présent plus rien ne comptait pour elle, seul le shinobi et son corps avaient de l'importance.

Esclave de ses caresses elle n'opposât aucune résistance pour s'asseoir sur le lit immaculé. Son corps était à lui, à cet instant elle était comme une poupée entre ses mains. Elle n'avait pas ressentit autant de plaisir depuis très longtemps. Habitué aux rustre et autre impuissant qui ne savait pas ce qu'est faire l'amour à un femme. Telle était sa triste réalité il a quelques semaines. Elle détourna la tête un instant, essuyant une larme, une faiblesse qu'elle ne voulait pas laisser paraître. Les caresse de Kakashi étaient si douce et enivrantes qu'il ne fallut pas longtemps à la belle pour oublier tout. Tout sauf lui. Ne voulant pas se montrer trop docile non plus, elle resta assise sur le lit où il l'avait installé avec une infinie tendresse. Lorsqu'il lui ôta ses chaussure elle eût un petit sursaut, pas de désir, ça chatouille toujours un peu à cet endroit là. Elle le regarda déposer des baisers le long des ses jambes, ses lèvres étaient délicieusement chaudes, et son souffle faisait frissonner tout son corps. Par moment, quand s'en était trop elle tentait de se contrôler en inspirant un grand bouffée d'air, fermant les yeux quelques instants pour les rouvrir plus pétillants que jamais.

Alors que sa bouche arrivait à ses hanche, Kiera qui s'était un peu remise de la décharge repris un peu les choses en main. Elle s'était baissée pour se trouver au niveau de son visage, toujours assise sur le lis, poitrine nue à présent. D'une main elle attrapa l'arrière de sa tête, posant l'autre sur ses hanche et dans un mouvement de fougue l'embrassa avec force. Elle se baissa pour s'allonger sur le lit, l'entrainant sur elle. Il n'y eût pas de décharge. Elle s'arrêta un instant, haletante.

La décharge tout à l'heure, c'était toi?

Ne prenant pas le temps d'écouter le réponse elle lui mordilla la lèvre inférieur, faisant glisser ensuite ses lèvres sur son cou. Volontairement elle laissa échapper un gémissement étouffé. Sa main lâcha les cheveux argent de son amant, attrapant son haut de deux main et lui ôtant un un instant. Son corps était couvert de bandages. Grâce à son expérience ce ne fut l'affaire que de quelques minutes durant lesquelles ses lèvres et la langue faisaient des vas et viens entre sa bouche, son cou et son oreille, tandis que ces mains sous des caresses en rafales enlevèrent tout bout de tissus du corps de l'homme. Elle découvrit enfin sa peau. Douce et chaude. Ses mains dansèrent alors le long de son échine, de ses abdos, pour qu'enfin une d'elle s'égare au creux de sa hanche, s'enfouissant dans son pantalon. Dur et bouillant.
Elle en avait envie, son corps s'offrait à elle. Ses mains remontèrent à son cou, elle l'embrassa de nouveau, avec toujours plus de passion. En un éclair elle retourna la situation, se retrouvant sur lui, cambrée, à quatre pattes. Elle fit courir sa langue le long de son corps d'Apollon, s'égarant un instant sur ses tétons puis sur son nombril. Descendant toujours plus bas elle arriva à son jouet et elle l'espérait, l'objet de toutes ses jouissances future. Non sans appétit elle l'enroba de ses lèvres. Faisant jouer le rythme de l'enchainement ainsi que sa langue, elle essayer de pousser l'hokage à bout sans qu'il donne tout. Elle y allais tantôt avec douceur avec cet outil fragile tantôt avec passion et fougue, n'hésitant pas à avaler goulument le fruit défendu. Elle ne put retenir quelques gémissements spontanés. Même si c'était intense, elle voulait que le plaisir dure, il n'en serait alors que plus grand.



avatar
Administrateur

Messages : 891
Konoha Gakure
Âge : ₪ 30 ans.
Taille/Poids : ₪ 1m81 - 67kg.
: ₪ Hi no Kuni.
: ₪ Konoha Gakure no Sato.
一族 : ₪ Hatake.

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible, trop de RP en cours.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
52/62  (52/62)
PV:
325/325  (325/325)
PC:
870/870  (870/870)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Ven 27 Mai - 9:51






₪ Quelle Chaleur ₪
[Laïka Kiera]


Il y avait quelques mois de cela, l’Hokage s’était laissé faire par sa seconde, jouant avec elle le temps d’une nuit, se découvrant dans l’intimité alors que le temps et leurs fonctions les avaient séparés pour finalement revenir comme un tsunami. Aujourd’hui, cette nuit, dans cette chambre, les éléments étaient bien différents. Cette inconnue qu’il avait rencontré quelques heures plus tôt avait directement attirée son attention bien qu’il avait fait comme ci de rien n’était et durant toute la journée, ils avaient joués à un jeu de séduction afin d’attiser les désirs de l’un et de l’autre… Enfin, il s’agissait surtout de Kiera, mais Kakashi n’avait jamais… refusé en bloc les avances de la jeune femme fraichement rencontrée, ce qui attisait le désir et la curiosité de l’Hokage à ce moment précis, lui qui ne s’offrait jamais tant de liberté.

Se laissa faire par la jeune femme qui savait très bien s’y prendre par rapport à lui, son haut ne tarda pas à disparaitre au pied du lit tandis que les bandages qui étaient bien trop présents sur son corps disparaissait après que la jeune femme soit passée par la, aidée de ses doigts agiles qui parcourait son corps avec une infinie douceur. La main de la belle s’aventura dans son pantalon, attrapa rapidement l’objet de ses désirs, prenant conscience de l’état du Shinobi avant de remonter plus haut, caressant son cou tout en l’embrassant avec la passion du désir qui animait les deux jeunes gens qui semblait sur le point de fondre de désir tellement leur peau était bouillante. Prenant par surprise l’Hokage, elle le fit tomber sur le dos tandis qu’elle s’installait sur lui pour continuer à déposer ses lèvres sur son corps, descendant lentement mes surement, provoquant de nombreux soupirs chez l’homme qu’elle rendrait heureux.

Prendre son temps, apprécier chaque instant, la tendresse et la passion étaient des choses qu’il n’avait pas vraiment connu, mais qui étaient propre à l’homme qui était installé sur le lit, une jeune femme lui offrant un doux plaisir en usant de sa langue chaude et de ses lèvres pulpeuses pour procurer le plus de plaisir chez son amant du soir qui ne pouvait qu’apprécier la gâterie qui lui était offerte. Oscillant entre douceur, tendresse et vivacité et passion, Kakashi soupirait de bonheur avant de se redresser légèrement. Oh, il appréciait ce cadeau, c’était bien visible sur son visage, mais ce n’était pas le genre d’homme égoïste qui prenait ce qu’on lui offrait et qui ne donnait rien en échange. Se retirant légèrement pour tout simplement retirer son pantalon, il se retrouva à présent nu, sa virilité au centre de l’attention, toujours aussi désireuse d’offrir ses bons soins à la femme qui était à côté d’elle.

Retournant une nouvelle fois la situation, ce fut Kakashi qui se retrouva sur elle, l’embrassant avec une fougue qui ne lui était pas habituelle, retirant le kimono de l’une de ses mains pour qu’ils soient tous deux au même niveau. Une jambe entre les jambes de la jeune femme, il laissait sa main parcourir la chair nue parcouru de frisson. Quittant la bouche de la tendre, il fit le même chemin qu’elle, descendant dans son cou pour l’embrasser, s’égarant quelques instants sur sa poitrine généreusement offerte tandis que l’une de ses mains caressait les autres lèvres humides de son amante, augmentant une nouvelle fois le désir. A force de descendre, sa tête se retrouva encore les cuisses de Kiera, sa langue agile léchant sans remord la partie visible, tandis que l’un de ses doigts s’enfonçait avec lenteur en elle.

Son autre main elle était toujours en train de jouer avec la poitrine bondissante de sa compagne. Il n’était surement pas le maître dans l’art de procurer du plaisir, mais il avait rapidement comprit que la douceur pouvait procurer un bien fou tout en procurant plus de sensation que des mouvements brutaux qui pouvaient quant à eux… faire mal suivant les circonstances. Il n’avait pas l’expérience, mais avait tout de même apprit l’art subtile des préliminaires et tandis que sa langue s’amusait toujours, sa main ne tarda pas à créer de nouveau un petit courant électrique au niveau ses seins… c’était excitant, mais c’était aussi un bien mauvais tic qu’il avait prit auprès de sa seconde. Se retirant légèrement, il embrassa l’intérieur de la cuisse gauche de Kiera tout en la regardant d’un air amusé et plein de désir.

▬ Cela répond à ta question ?

Amusé… oui, c’était un jeu.



avatar
Kaihou suru
解放する

Messages : 35
Âge : 21 ans
Taille/Poids : 1m74 / 65kg / 95E
一族 : qu'est ce que je fiche là?

● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
5/30  (5/30)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Dim 10 Juil - 21:16
Elle n'allait pas nier l'évidence qui se lisait sur son visage, elle aimait ce qu'elle faisait, et s'y consacrait pleinement. Par instant elle s'arrêtait pour observer son amant, voir son visage, le regarder soupirer, ça aussi c'était bon. Avoir un homme à sa merci par le plaisir, pas besoin de grandes techniques de combat ou de grand sabre... Lorsqu'elle (et surtout sa mâchoire) décida qu'il était temps de passer à autre chose elle remonta directement à la bouche de Kakashi pour lui mordiller la lèvre supérieure. Elle le dominait mais l'instant d'après les rôles étaient inversés, il était maintenant au dessus, elle en position de faiblesse et en tenue d'eve. La fougue de son baiser l'excitait encore plus, et elle lui rendait bien. Elle avait envie de le manger.

À mesure qu'il descendait le long de son corps, elle s'allongeait docilement sur le lit, se laissant aller à sa merci à son tour. Son cou, ses seins, son ventre, plus bas, toujours plus bas... Plus le shinobi descendait plus Kiera se sentait partir pour un autre monde, celui des sens. Peu d'hommes ce risquaient à ce genre de galipette, c'était audacieux de sa part. Premier coup de langue, elle se cambre, le suivant, elle s'agrippe aux draps, et elle subit les uns après les autres ses attaques,ses réactions à elle allant crescendo. C'était si bon! Elle ne laissa pourtant échapper aucun cris, des petits gémissements oui, mais pas un cris. Maitresse d'elle même elle savait se contrôler, tout un art, celui d'une ex putain. Cependant il failli l'avoir, comme s'il fallait en rajouter à son plaisir, elle sentit ses doigts se glisser en elle. Surprise et plaisir, un bon cocktail qui la faire craquer. S'il voulait la chercher il la trouverai. Comme une allumette, elle n'attendais qu'une chose, craquer et s'embraser, juste une étincelle... Faute d'étincelle l'hokage lui donna des éclairs. Elle sentie de nouveau une décharge, comme lorsqu'elle l'avait embrassé, mais cette fois ça se produisait plus bas... Monsieur, comme tous les hommes jouait allègrement avec ses seins. Mais lui il y ajoutait du piquant, de l'électricité. C'était comme si de petite châtaignes roulaient sur son corps, sans douleur, seulement le plaisir, un booster d'endorphine! Alors qu'il relevait enfin la tête d'entre ses cuisses, elle releva aussi là tête le dévisager. Elle, elle était une pile chargée à bloc, prête à décoller pour le septième ciel, lui, elle le trouvait pas assez dans le jeu encore... Pour tout réponse elle le dévora du regard.

Elle se redressa en position assise, et attira son visage vers elle, goutant à ses lèvres auxquelles elle avait pris goût. Doucement elle s'allongea avec lui à ses côtés. Le calme avant la tempête. Elle était devenu une petite chatte, gentille et câline... ses baisers sur son cou aussi bien que sur ses lèvres étaient langoureux, doux, enivrants... Elle ne calmait rien de ses ardeurs, mais sans qu'il s'en aperçoive elle avait enroulé autour de ses poignets un bandage qui trainait sur le lit. L'entrainement. Pour en finir avec ses manies, mais aussi pour pimenter le jeu. Si la partie consistait à celui qui finirait au dessus de l'autre elle gagnerait certainement. Une fois de plus il était sous ses cuisses, mais attaché. Assise sur son trophée elle passa une main dans ses longs cheveux ébènes pour les ramener sur le côté, lui lançant un regard d'ange. Avec lenteur elle se pencha alors vers lui, une main de chaque côté de son cou, dévora ses lèvres puis se redressa, esquissant un sourire coquin dévoilant son unique fossette. Elle s'amusa un peu comme ça, esquivant chacun de ses baiser, l'assaillant des siens. Elle seule avait les rennes. À son petit manège agaçant elle ajouta un mouvement de hanche lent et suggestif contre les siennes. Positionnée assez haut pour qu'ils se frôlent, mais pas assez près pour qu'ils se rencontrent. Là elle ne pouvait cacher à son amant son désir, comme il ne pouvait lui cacher le sien... Elle voulait le dévorer, mais elle était une fille bien élevée, elle savait se faire comprendre, et là elle espérait que le message soit bien passé. Elle voulait le voulait toujours plus...

Tout va bien? Lui dit-elle, provocante au possible, passant sa langue sur ses lèvres.


La partie ne faisait que commencer, et elle promettait d'être longue...


avatar
Administrateur

Messages : 891
Konoha Gakure
Âge : ₪ 30 ans.
Taille/Poids : ₪ 1m81 - 67kg.
: ₪ Hi no Kuni.
: ₪ Konoha Gakure no Sato.
一族 : ₪ Hatake.

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible, trop de RP en cours.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
52/62  (52/62)
PV:
325/325  (325/325)
PC:
870/870  (870/870)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Dim 17 Juil - 18:14






₪ Quelle Chaleur ₪
[Laïka Kiera]


Cette femme savait y faire et il ne faisait aucun doute que durant sa vie, elle avait croqué de nombreuses personnes et Kakashi était sa nouvelle proie... qu'elle avait déjà commencé à gouter sans aucunes retenues. Etait ce une chance pour lui ? Ou un malheur de plus dans sa vie ? Car il savait que l'attachement sentimental était prohibé et qu'elle n'en voulait qu'à son corps et au plaisir qu'il allait lui procurer durant cette nuit qui allait être agitée comme une nuit de tempête en pleine mer. Elle était le phare qui le guidait vers le... droit chemin.

Le visage toujours calme, il ne pouvait que constater que la belle avait un savoir faire, se retrouvant presque totalement attaché au lit par quelques morceaux de tissus qui n'allaient pas tarder à se défaire, mais autant laisser à la jeune femme tout le loisir de croire qu'elle avait le dessus, bien que pour le moment, elle était toujours sur lui, évitant ses baiser et se retirant au moment ou les lèvres de l'Hokage allaient se déposer sur les siennes. Tandis qu'elle lui demandait s'il allait bien, il terminait de défaire ses liens avant de se redresser et d'attraper le bras et la nuque de la jeune femme pour l'attirer à ses lèvres, lui dérobant un baiser.

Se décollant légèrement d'elle, il inversa les rôles, la faisant tourner sur le côté pour se retrouver sur lui une nouvelle fois. Ne lui laissant aucun instant de répits, il embrassa de nouveau son cou, le dévorant littéralement, léchouillant, mordillant, y déposant quelques langoureux baiser, il pouvait la sentir frémir lorsqu'il soufflait tendrement cet air chaud contre cette peau en proie à la chaire de poule. Collé à elle, les cuisses de la belle de part et d'autre de lui, sa verge durcit, elle n'était pas bien loin des lèvres de la belle, mais Kiera semblait vouloir le faire languir encore...

Elle bougeait son bassin de façon à ce qu'il ne puisse pas lui faire plaisir, mais au final, avec un sourire dissimulé, il l'embrassa dans le cou et une nouvelle décharge d’électricité la fit se cambrer et il put finalement atteindre l'objectif désiré avec un mouvement d'une infinie tendresse, soupirant lentement, le plaisir montant cette fois ci d'un cran, les préliminaires venaient de prendre fin et il avait bien l'intention de passer aux choses sérieuses, lui qui pourtant, ne montrait jamais ce côté... de lui même. Kiera allait connaître cette nouvelle facette de sa personnalité.

Lentement, il fit quelques mouvements de bassin, avant d'en faire un légèrement plus puissant, changent de rythme pour accentuer le plaisir...



avatar
Kaihou suru
解放する

Messages : 35
Âge : 21 ans
Taille/Poids : 1m74 / 65kg / 95E
一族 : qu'est ce que je fiche là?

● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
5/30  (5/30)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Ven 29 Juil - 16:15
La règle numéro une pour une pute n'est pas le plaisir du client, c'est surtout ne jamais se laisser tomber amoureuse. Ironie n'est ce pas? Ces dames font « l'amour » à des hommes, mais tout sentiment leur est prohibé. Kiera maitrisait parfaitement cette règle, bien sur il lui était arrivée quelque fois de s'attacher, mais une seule fois de tomber amoureuse. Erreur de jeunesse? Non, car elle n'avait aucun regrets, juste quelques remords et elle préférait ça. Même si ça fait mal, c'est mieux que de n'avoir rien connu. L'homme qu'elle avait entre les cuisses, quand elle l'avait rencontrer elle voulait juste s'en servir pour trouver un toit, et comme il était bien fait, le manger... mais la donne avait quelque peu changé. Elle venait surement de passer une des meilleures journées de sa vie grâce à lui. Elle savait qu'elle ne devait pas si attacher, il était l'hokage, elle rien, il prenait du bon temps avec elle c'est tout... Mais c'était trop tard.

Comme elle s'y attendait, Kakashi ne tarda pas à défaire ses liens. Mais elle fut surprise lorsqu'il l'attrapa par la nuque pour l'attirer à ses lèvres, le baiser qu'il lui volait, Kiera lui cédait bien volontiers. Il inversa encore les rôles, même si cette fois elle tenta, pour le jeu, de lui opposer quelque résistance, en vain évidemment. La belle était certes en dessous mais pas soumise. Par réflexe, elle entoura ses jambes autour de son bassin afin de garder un certain contrôle sur leur distance. Affairé sur son cou elle sentait chacun de ses coup de langues, le moindre de ses souffles la faisait frémir... Maintenant c'est elle qui réclamait ses baisers. Elle commençait à s'emballer... Mais toujours pas assez pour se laisser totalement faire. Ses mains parcouraient son échine, le faisant frissonner à son tour. Comme elle l'avait fais sur lui, elle s'amusait à se déhancher, provoquant des rencontres aussi frustrantes qu'excitantes. Alors qu'elle savourait pleinement un baiser dans son cou, une de ses nouvelles décharge aphrodisiaques la traversa. Elle se cambra, il se planta en elle.

Ses dents de plantèrent sur ses lèvres qui a trop embrasser étaient devenues écarlates, laissant échapper un gémissement étouffé. Ses mains ses fermèrent sur sa peau, l'une d'elle remonta à sa nuque, la jeune fille plongea son regard dans le sien, les yeux pétillants de désir. Elle attrapa son cou levant légèrement la tête pour gouter à ses lèvres avec douceur et gourmandise à la fois. Ses coups de reins firent élever ses premiers soupirs. Pas de cris pour l'instant, non pas encore, pas tout de suite... elle réservait ça pour plus tard, s'il s'en montrait digne... Même si pour l'instant, elle sentait chacun de ses va et viens, qu'il la rendait folle à jouer sur le rythme. Par moments doux, par moment plus rapide ou plus franc, son plaisir s'envolait, et sa respiration devenait haletante. Elle subissait chacun de ses assauts avec avidité. Kiera se décida enfin à lui céder, elle releva un peu plus les jambes, donnant plus de possibilité et d'ampleur à son amant. Fermant les yeux pour mieux savourer ce qu'il lui offrait, elle avait l'intime conviction qui lui réservait mieux... elle approcha ses lèvres de son cou, fit lentement remonter sa langue à son oreille qu'elle mordilla avec d'y glisser quelques mots d'une voix douce et suave...

J'ai trèèès envie de toi... ♥

avatar
Administrateur

Messages : 891
Konoha Gakure
Âge : ₪ 30 ans.
Taille/Poids : ₪ 1m81 - 67kg.
: ₪ Hi no Kuni.
: ₪ Konoha Gakure no Sato.
一族 : ₪ Hatake.

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible, trop de RP en cours.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
52/62  (52/62)
PV:
325/325  (325/325)
PC:
870/870  (870/870)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Lun 1 Aoû - 15:08






₪ Quelle Chaleur ₪
[Laïka Kiera]


La situation était plus que plaisante et l'Hokage profitait de chaque secondes, de chaque mouvements qu'il passait et qu'il faisait avec elle. Il se sentait vivant, agréablement vivant et sentait toute cette... vie se partager avec sa compagne de la soirée. Il profitait tout simplement, il n'avait pas beaucoup de jour de repos et aujourd'hui, il allait s'épuiser bien plus que durant une mission. Oui, l'excitation durant un combat est une formidable sensation que cet homme appréciait, mais celle de passer une nuit avec cette femme d'origine encore inconnue, il devait avouer que c'était plus que plaisant.

Il se donnait à fond sans demander son reste, bien que la belle savait quoi faire, quel geste faire au bon moment pour que les deux personnes puissent profiter des sensations que pouvaient procurer cet accolade plus que poussée. Respirant puissamment, il faisait ce qu'il fallait pour qu'elle se laisse aller aux plaisirs de la vie sexuelle qu'elle avait pleinement vécue de ce qu'il pouvait voir et sentir. Elle avait de l'expérience, non, elle savait trop bien le faire. Comparé à elle, Kakashi n'était pas à la hauteur.

On lui avait pourtant apprit que c'était en pratiquant qu'on apprenait alors pour cette nuit, il allait pratiquer, pratiquer et encore pratiquer pour être au niveau de cette femme qui le surpassait de loin. Petit à petit, il donnait un peu plus de lui, des mouvements de bassins plus puissants, s'approchant de son cou pour le mordre, souffler et finalement embrasser ses lèvres, lui voler quelques baiser entre quelques soupirs.

▬ Je suis... tout à toi.

Un autre mouvement de bassin, ils allaient passer une soirée mythique et malheureusement, il devrait la quitter surement pour un bon moment pour repartir travailler. Tel était son titre d'Hokage.

Concentré sur son entreprise, Kakashi ne tarda pas à se redresser légèrement pour passer les jambes de la belle juste devant lui, qu'elle puisse non pas les mettre autour de son dos, mais au niveau de ses épaules, lui permettant de faire mouvements plus importants et surtout plus... restreint au vu de la position de la jeune femme qui était à présent entre ses mains. Sur elle, il était pour le moment le seul maître des lieux et pouvait faire d'elle tout ce qu'il voulait et c'était exactement ce qu'il était en train de faire, faisant d'amples mouvements, profonds et puissants sans pour autant être violent à souhait. Il dosait plutôt bien à son goût afin de ne pas la brutaliser. Il savait qu'il y avait des hommes qui y allaient avec une telle violence que s'en était presque une torture pour certaine.

Certes, ce n'était pas un viole, mais autant donner une bonne vision de l'Hokage qui n'était pas une brute sans cervelles au lit. Pendant un petit moment, il continua ainsi avant de véritablement se pencher en avant, plier petit à petit la belle en deux, ramenant ses pieds au dessus de son visage, jusqu'à ce qu'ils touchent littéralement les draps de part et d'autre de sa tête. Souple, plus que souple, elle offrait à Kakashi de nouvelles perspectives qu'il n'avait pas imaginé, mais qu'il appréciait tout particulièrement. Coïter était une véritable épreuve physique, mais il ne semblait pas spécialement être épuisé pour le moment, non, il était plutôt heureux même ! Il n'aurait certainement pas pensé passer sa seule nuit de repos à se fatiguer ainsi !

Revenant à la position de base pour plus de douceur, il fit un autre mouvement de bassin puissant pour changer de rythme tout en souriant et en appréciant les traits du visage de la femme ainsi présentées à lui. C'était tout simplement... sublime. L'entendre était tout aussi excitant que motivant, sous ses coups, il pouvait sentir qu'elle appréciait son acte à sa juste valeur et il ne pouvait s'arrêter en si bon chemin, il avait envie de donner... sans rien demander en échange... Il ne pensait qu'au bien de Kiera... et non pas au sien. Souriant légèrement tout en ralentissant l'allure, il fit mine de se retirer lentement, très lentement, laissant à sa compagne le temps de sentir ce geste qu'elle n'allait certainement pas apprécier !



avatar
Kaihou suru
解放する

Messages : 35
Âge : 21 ans
Taille/Poids : 1m74 / 65kg / 95E
一族 : qu'est ce que je fiche là?

● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
5/30  (5/30)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

le Mer 23 Mai - 21:28
Elle le sentait monter, oh oui elle le sentait monter le plaisir. Cela devenait de plus en plus intense à mesure que l'hokage se lâchait, se laisser aller à son propre plaisir. Ses aller-retour incessant en elle elle pensait s'en être lassé, enfin c'était le cas, jusqu'à maintenant. Il lui semblait découvrir le plaisir à l'état brut. Son affection pour Kakashi s'était développé de plus en plus vite au fil de la journée, passant de la curiosité à l'envie, au désir. Mais désormais l'homme qu'elle avait sur elle, au dessus d'elle elle avait envie de se donner à lui, de l'aimer... mais ils se connaissaient à peine... Kiera voulait que la nuit soit longue, et ainsi rester avec lui plus que prévu, avec cet homme qui lui était presque inconnus et faire en sorte qu'il ne le soit plus. Lui qui se donnait à fond pour elle. Ses coups de reins se faisaient de plus fort, il se penchait sur elle pour lui mordre le cou et l'embrasser. Dans ces baisers elle lui donnait toutes ses lèvres, lui communiquer toute son envie, et même plus. D'une main elle lui attrapa la nuque pour que leur lèvres ne cessent plus de se mêler. De son autre main, elle lâcha les draps pour planter ses ongles dans son dos, et le lacérer avec passion.

«Je suis tout à toi. » Ces mots raisonnèrent en elle, ils la percutèrent, l'excitèrent... Son étreinte se resserre autour du ninja, elle le voulait pour elle rien que pour elle, ne faire qu'un avec lui. Un instant il se libéra, se redressa, pour la plus grande déception de la belle, mais, elle ne le savais encore, pour son plus grand plaisir aussi. Il la manipulait avec douceur et facilité, il faut dire qu'elle avait plutôt l'habitude de ce côté là, même si elle était pas toujours docile.

Kiera avait maintenant ses jambe posées sur les épaules de l'Hokage, lui au milieu bien sûr. Ainsi positionnés il pouvait venir en elle plus profondément, l'avoir dans sa totalité, et elle elle pouvait le sentir, toujours plus vigoureux. De ses grand yeux vert elle regarda son visage parcourues de mimiques que l'excitation lui faisait prendre et que le rendaient encore plus excitant. Ne pouvant plus tellement lui prendre la nuque elle agrippa ses hanches, et suivait ses mouvements. Ses doigt parcoururent alors la formes des ses fesses, terriblement appétissantes ! Le plaisir montait toujours, et si jusqu'à maintenant elle avait su retenir tout cris, là elle se lâcha. Basculant la tête en arrière, elle se cambra dans un gémissement, ou plutôt un cris de jouissant. Brusquement elle attrapa les mains de son homme pour les poser sur sa poitrine généreuse et bondissante.

Amuse toi, profite...


Plus ça allait, plus ses cris de jouissant se faisait puissant. Il avait réveillé une force de désir, d'envie. Elle voulait le dévorer dans tous les sens du terme. Elle n'en pouvait plus. Telle une vampire elle se redressa pour lui attraper de nouveau le cou et l'entrainer avec elle, la pliant en deux, pour l'embrasser entre deux cris. La belle était souple, et plongea son visage dans son cou pour le mordre. Plus fort avait elle envie de lui dire, mais elle n'arrivait pas à parler entre le plaisir et l'émotion. Elle voulait le sentir tout entier entre ses cuisses. Kiera voulait encore s'amuser avec lui, continuer à approfondir cette complicité naissante. Soudain elle l'arrêta, pour respirer, mais aussi pour lui faire une proposition. Elle le regarda, les yeux pétillants de désir et de malice.

J'ai un peu chaud pas toi... une douche ça te dis ?


Oh oui elle avait des idées derrière la tête, il semblait endurant et compter en profiter. L'heure était au jeux, plus tard viendrait la tendresse, enfin, elle l'espérait...

Contenu sponsorisé

Re: Quelle chaleur! [PV Laïka Kiera]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum