Partagez
Aller en bas
avatar
Jōnin
上忍

Messages : 105
Kiri Gakure
Âge : 23 ans
Taille/Poids : 1m86/81Kg
: Mizu No Kuni
: Kiri Gakure No Sato
● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
13/38  (13/38)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

.:Collision Of Mind:.

le Lun 6 Juin - 16:58


Ambiance

The Wounded Men
Insomiaque... C'était l'état dans lequel elle m'avait plongé après notre dernière rencontre, renforçant l'idée que je me faisais de notre relation. Malgré tout ma nouvelle condition était une exclusivité, une première, vu que le mal me rongeant ne m'infligeait aucune douleur physique. Généralement, suite à une confrontation avec elle, je me retrouvais infirme, cloué au lit pour une prériode indéterminée. Or, dans ce cas précis, ma couche ne m'appelait pas, Morphée me fuyait et le marchand de sables refusait de faire tomber sur mes paupières sa poudre soporiphique. Et moi, dont la paresse était le plus présent des vices dans ma personnalité, je me retrouvais du péché mignon que je consommais sans aucun modération. De ce fait, ma nature irritable était décuplée, même si j'étais succeptible sans avoir à ajouter ce petit désagrement. Comme si mon malheur ne pouvait pas être assez grand, les gens croisant mon chemin se cessaient de se méprendre sur l'origine de mon mal. Le comble, quoi!

Le mot s'était répandu, en ce qui concernait mon arrivée à moitié mort aux portes du villageplusieurs semaines plutôt. Et contrairement à mon affection maladive pour la dirigeante du pays de la brume, qui n'était pas de notoriété publique, mon affrontement avec ce fichu bâtard de Kurohige semblait être la seule cause plausible de mon état. Cependant, je préférais qu'on pense que ma défaite cuissante me déprimait plutôt qu'on sache que Mei était la source éternelle de mes tourments. Mon orgueil, ou du moins ce qu'il restait de lui, n'aurait pu supporter, à n'en point douter, les répercussions de cette révélation. Aussi, je mefforçais de souffrir en silence, acceptant, advienne que pourra, les conséquences de la rumeur que je laiissais courir. Malheureusement pour moi, certaines personnes ne pouvaient se contenter d'observer mon désaroi, affirmant que mon châtiment était encore trop maigre. Ils leurs fallaient me pousser dans mes derniers retranchement, assaissonner ma souffrance mentale par une douleur physique qu'ils m'infligeraient, me regardant tomber à leurs pieds. Comme si je pouvais laisser cela se produire.

La jalousie était la rançon de ma gloire, de l'arrogance que je me permettais d'afficher à tous, chaque jour que Dieu faisait. Et dans cette terre qui ne m'avait pas vu naître, autant de prétention était apparemment très mal vu. Aussi, ils furent bien plus nombreux que je ne l'aurais imaginer, à m'encercler dans l'uniqeu but de me nuir et d'effacer à jamais mon sourire suffisant. Cette attitude me fit bien rire, chose qui les irrita davantage, car même privé de sommeil, je refoulais toujours la soif de sang, cette frénésie meurtrière qui m'habitait continuellement. Donc, quand ils se moquèrent de mon hilarité, illogique vu la situation, pour ensuite lâchement m'attaquer en groupe, je leur fis la surprise de leur vie. Si la fatigue engourdissait mes muscles, je les réveillais de force, afin d'esquiver, de contre-attaqer aussi violement que mon corps faible m'autorisait, leur donnantt une raclée qu'ils n'avaient pas prévue. Elle se plaignait que je faisais beaucoup de tâches quand j'étais hors de son champs de vision ou loin de sa poinge acidifiée. Et bien, en bon rebelle que j'étais, je lui prouvais, que même sous son nez, je laissais autant de victimes sur mon passage. Qu'importe si c'était puéril, je comptais lui démontrer qu'elle n'arriverait jamais à dompter l'animal que je représentais.

Assis maintenant sur une pile de corps inertes, une cigarette finissant de brûler dans ma bouche, je reprenais mon soufle, conscient que je m'épuisais bêtement. J'avais beau manger pour un régiment, l'insomnie qui me frappait m'empêchait de retrouver une grande partie de mes forces. Ôtant le mégot qui mençait de consumer aussi mes lèvres, je sortis de ma poche un harmonica et commençai à en jouer. La mélodie que faisait résonner l'instrument était triste et mélancolique, exactement comme moi à cet instant précis. Puis mon souflle eut un raté, faussant la dernière note qui s'échappa du faiseur de musique lorsqu'un homme s'arrêta en face de moi. Il regardait d'un air presque dégouté le trône original sur lequel je me reposais, et si l'intensité de ses pupilles étaient dérangeante, ce n'était pas cela qui m'intriguait. En effet, j'avais l'étrange sensation que cet inconnu m'était bien plus familier que me souvenirs voulaient me faire croire. Aussi détournant mes glacials saphirs, rapprochant mes lèvres de mon hamonica, je déclarai avant de reprendre ma mélodie.

♠ Je ne les ai pas tués. Ils sont juste assommés pour un long moment. ♠

Il pouvait certainement s'en rendre compte, vu qu'on pouvait constater le mouvement de leur cage thoracique, signe qu'ils respiraient toujours. Je ne faisais que rassurer un homme qui avait les mêmes yeux que ceux d'un bon samaritain, des pupilles qui affichait une émotion qui m'était étrangère : l'intérêt d'autrui. Comme si je n'avais pas assez de problèmes sans qu'il ne décide de faire son apparition.

Après tout, quand tout allait mal, il n'y avait aucune raison que les choses s'arrangent, n'est ce pas ?


avatar
Administrateur
Nibanme
二番目

Messages : 263
Kiri Gakure
Âge : 34 ans
Taille/Poids : 1m93 et 85kg
: Kiri
: Kirigakure no satô
● Disponibilité du joueur ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
46/58  (46/58)
PV:
320/320  (320/320)
PC:
725/725  (725/725)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Lun 6 Juin - 20:30
Son sempiternel entrainement quotidien terminé dans les locaux du « Nexus », Eizo appréciait une douche froide favorisant la récupération comme la régénération avant d’énergétiquement massé ses muscles mis à rude épreuve par les clinchs et coups de genoux que lui avait distribué Sheamus. S’il avait réussit à retourner la situation pour amener son massif adversaire à la chevelure rousse coiffée en bataille à « taper » alors qu’il était pris dans son Lebell Lock, Okamura souffrait encore les stigmates du combat. Une bonne nuit de sommeil ne serait pas de trop. Comme à l’accoutumée, il était le dernier à quitter les lieux et c’est à lui que revint la tâche de couper l’éclairage alors qu’il prenait une bouteille de Sake pour la route …

Fermant les lieux avec une précision quasi rituelle, il ne put s’empêcher de jeter un regard amusé sur le graffiti gigantesque qu’avait dessiné Punk sur la façade. Un « N » majuscule auréolé d’ailes, de panoramas traditionnels, de tigres, de dragons ou encore de têtes de mort. Une bien belle œuvre qui correspondait à toute la violence que l’on pouvait retrouver dans ces lieux ! Passant son sac de sport plein de ses vêtements usés, le Porteur de Rokubi s’imaginait déjà dans son lit tout en éprouvant un peu d’amertume. Ce n’est pas encore ce soir qu’il s’endormira dans les bras de Mei … Haussant les épaules, il prit la direction du vaste domaine que lui avait légué son défunt maitre, marchant d’un pas léger !

Descendant la bouteille d’alcool à mesure qu’il remontait l’artère principale du quartiers le plus mal famé du village, Eizo saluait bon nombre de revendeurs louches, de prostituées quelconques ou encore de petites frappes … A croire que le Nibanme entretenait des relations amicales avec toute la vermine du Village … Ce qui était le cas. Et au détour d’une rue, il se figea tout à fait, apostrophé par une musique jouée sur un instrument qui lui était inconnu. Le musicien était juché sur une bien étrange estrade, composée des corps qu’un quelconque gang de jeunes civils avide de ressembler aux Ninjas qu’ils n’auraient jamais le cran et le talent de devenir.

Pas la peine de feuilleter ses fiches pour reconnaitre le responsable de ce Bordel … Un mec avec un chapeau ridicule, à moitié à poil et qui puait l’arrogance à plein nez. Ses dossiers le référençaient comme étant le frère de Yûun fameux Oï-Nin avec lequel Eizo avait mené une opération de récupération d’otages. Tête brûlé et violent, il avait la fâcheuse réputation de faire des vagues et des tâches … Son dernier fait d’arme étant de s’être copieusement fait roser par un quelconque pilier de Bar dans le Grand Port ouvert vers le continent. Pas très glorieux … De quoi forger une opinion bien arrêté du bonhomme pour un Okamura qui ne gouttait que moyennement les grandes gueules. Ses iris vermeils braqué sur Ace, le second Jinchuuriki de la Brume répondit au ton cassant de son sempiternel timbre neutre :


« Qu’est ce que j’en ai à foutre ? »

L’agacement autant que la violence étaient visible dans les yeux du Bretteur de la Brume qui ne portait nullement son sabre en cette morne soirée. Avançant de son pas décontracté, Eizo ne porta pas le moindre regard à la pile de trophées que lui présentait le chien errant qu’avait recueillis Mei, racheter une conscience à ce foutu Pays. Réécrire l’histoire d’un village de Voleurs et de Bouchers, très peu pour Okamura … A la différence de tous les coupables, il ne cherche pas à réécrire son histoire pour oublier toutes les vies qu’il a pris ou brisé. Les visages de ces enfants hantent encore ses cauchemars … Ce type ne cherchait qu’a masquer sa faiblesse et sa honte d’une défaite cuisante dans un bouiboui minable en se faisant les poings sur une pauvre bande de guignols à peine foutus de tenir de se mettre en garde. Passant à côté de l’Ancien Pirate, le Nibanme ne lui adressa aucun regard alors qu’il lâchait sur un ton méprisant :


«T'es jamais qu'un pauvre type qui va frapper des déchets pour se sentir fort. C'est pas en se foutant trois plumes au cul qu'on devient un coq ... ! »
avatar
Jōnin
上忍

Messages : 105
Kiri Gakure
Âge : 23 ans
Taille/Poids : 1m86/81Kg
: Mizu No Kuni
: Kiri Gakure No Sato
● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
13/38  (13/38)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Mer 8 Juin - 22:34


Ambiance

The Wounded Men
Oh ! J'avais mal analysé les informations que j'avais lu dans son regard, de moins de très peu. Mon acte le rebutait, en effet, mais pas pour les raisons que j'avais cru comprendre. Comme toutes les personnes de ce foutu village, lui aussi pensait que ma défaite me minait au point de me laisser aller. Je n'eus pas besoin d'entendre la continuation de ses paroles pour savoir celles qui allaient suivre. L'écoutant malgré tout d'une oreille distraite, je le laissais tracer sa route, bien qui ne me dépassa que de quelques centimètres. Quand il eut fini de déblater tout ce qu'il pensait de moi et de mon arrogance, je fis mine de n'avoir rien ouï, faisant toujours résonner la voix de mon instrument. Arrivé à la fin de l'air, je pris une courte inspiration avant de lui répondre d'un ton las et morne. Je ne pris même pas la peine de lever les yeux vers lui, n'ayant jamais voulu donner trop d'importance à mes congénaire, si je pouvais les appeler ainsi. Après tout, je n'étais qu'un être démoniaque, sorti des entrailles de la géhenne, pas un être humain au coeur charitable.

♠ Moques-toi et critiques tant que cela te chante. Qui sait après rélfexion, tu pourras peut-être te rendre compte qu'une défaite ne peut définitivement pas me mettre dans cet état. Enfin... Je doute que ton intellect puisse te permettre une telle prouesse... ♠

Aussi cassant qu'il avait pu être, mes paroles arrivèrent à ses oreilles, sonnant comme une insulte même si je n'avais pas cherché cet effet. De toute manière, à cause de mon air autain, tous mes mots avient des intonations grossières et blessaient ceux pour qui ils étaient destinés. Et puis, quand bien même il arrivait à comprendre que je ne voulais lui causer aucun tord et que l'origine de mes problèmes étaient tout autre que celle raconter dans les rumeurs, qu'est ce que cela changerait ? Je ne comptais rien lui révéler et il me paraissait impossible qu'il ait un semblant de compassion pour moi, chose que je n'aurais su accepter de la part de cet étranger. Trop identique à la pitié, trop douloureux pour le peu d'orgueil qu'il me restait. Et puis, j'avais un frère qui se réjouirait certainement à l'idée de pouvoir m'être utile, pour une fois que je m'embêtais à lui demander. Portant de nouveau l'harmonica à mes lèvres, je changeais d'air, bien que les notes exprimaient toujours les mêmes émotions. La nostalgie me frappa quand je vins à penser à mon ancien équipage, une famille qui me manquait terriblement. S'ils avaient été présents à mon côté, j'aurais mis ma main au feu, bien que ces dernières l'était souvent, littéralement, que Sasei m'aurait tiré de ma catatonie, me rendant aussi furibond qu'à mon habitude. C'était le bon vieux temps.

Pleurer... J'avais tellement verséé de larmes quand j'étais gosse que je ne devais plus posséder de ce liquide lacrymal qui innodait jadis les coins de mes yeux. Et puis, en grandissant, j'étais devenu si fier que montrer ainsi ma faiblesse était un acte que j'avais prohibé de mon mode de vie. Comment avais-je fais pour survivre aux torrents de mes émotions toutes ses années ? C'était très simple. Mère Nature avait souvent pitié de l'immense tristesse, que moi son fils, éprouvait constamment et avait ainsi créé un moyen de me soulager de mon fardeau. Jadis, quand mon chagrin assombrissait les traits de mon visage, il se mettait à pleuvoir, comme si le ciel pleurait à ma place. Plus mon désarroi était grand, plus puissante était l'averse qui secouait les flan de mon ancien bâtiment, emportant avec elle toutes mes souffrances. Or, depuis que je m'étais installé à Kiri, ce qui sonnait certainement comme un abandon aux yeux de la Mère de toute nature, j'étais privé de cet échapatoire. Obligé à souffrir en silence, me refoulant sur tout ce qui pouvait alléger mon fardeau, je m'étais remis à la musique, facette de moi que j'utilisais, il fut un temps, pour réjouir le coeur des membres de ma famille.

I Start To Complain 'Cause There's No Rain


avatar
Oinin
追い忍

Messages : 115
● Disponibilité du joueur ● : Disponible pour tout type de RP !

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
8/42  (8/42)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Jeu 9 Juin - 10:48
Il était bien étrange que le cher frère bien aimé de Yûun sorte en cette belle nuit. Ne trouvait-il donc pas le sommeil ? Surtout à cette heure aussi tardive ? Ace semblait tourmenter ces temps-ci, et pas besoin d'avoir des yeux ayant une vision correct pour le remarquer, il n'avait plus la même motivation ni même la hargne qu'il avait jadis. Bien qu'énormément occupé par son travail d'Oi Nin qui lui bouffait énormément de temps, lorsque Yûun s'était apprêté à rentrer dans leur demeure, il avait aperçu son frère quittant les lieux, avec un air à la fois mélancolique et hargneux, difficile de le décrire réellement.. Il avait donc prit la liberté de la suivre, afin de voir où ses jambes allaient le mener. Plus le temps passait et plus Yûun trouvait que la relation entre les deux frères se dégradaient. Autrement dit, ils ne s'adressaient pas réellement la parole, comme s'ils étaient de simples colocataire tout fraichement installés qui ne se connaissaient pas encore. Leur dernière discussion dans la forêt de la brume commençait à remonter, depuis qu'il avait appris qu'Ace était allé là où se trouvait ses parents, avant de les tuer sauvagement. Depuis, notre chasseur n'avait eu aucune autre conversation avec son frère, c'était bien regrettable, mais quelque chose perturbait son esprit, comme s'il souhaitait se détacher de cette dépendance qu'il avait avec son frère. Les deux hommes s'étaient pourtant jurés, de rester ensemble, quoi qu'il arrive..

Le pistant, Yûun arriva bientôt vers les quartiers malfamés du village de la brume, qu'est ce que Yûun pouvait-il bien venir foutre dans un tel endroit ? Sautant de toit en toit pour le rattraper, il fut soudain attirer par des cris d'agonie et grognements en tout genre. Une bagarre ? Bien entendu, il devait forcément y être mêlé ! Se précipitant sur l'endroit, il atterrit sur le toit d'une maison, les mains dans les poches, regardant alors une scène qu'il n'avait pas vu depuis fort longtemps. Ace était assis sur une pile de corps qui jonchaient le sol, poussant un petit air avec son harmonica, chose qu'il aimait bien faire pour distraire la jeune Sasei, la femme la plus proche de Yûun au monde, la petite protéger de celui qui fut autrefois le capitaine d'un grand bateaux, comptant un équipage aussi loufoque que puissant. En se remémorant cet air, Yûun s'apprêta à aller rejoindre son frère, lorsqu'une personne que Yûun connaissait fit son apparition. Okamura Eizo, Nibanme du village de la brume. Et lui, que faisait-il là ? Pour avoir effectuer une mission de rang A avec ce dernier, Yûun pouvait très bien définir son caractère. Les deux hommes qui se faisaient face étaient tous les deux des grandes gueules en puissances et avaient tous deux des poings aiguisés, toujours prêt à combattre.

Pourtant, Ace se voulait rassurant, en précisant qu'aucun des hommes au sol n'était mort, mais la vue d'Ace ne semblait pas vraiment plaire à Eizo qui se contenta de lancer un regard noir, tout en continuant son chemin, sans omettre de le critiquer d'une façon vexante, remettant en doute jusqu'à la propre force d'Ace. Son honneur allait en prendre un certain coup, pour sûr ! Craignant alors que son frère ne bondisse tout simplement sur le Nibanme, il fut agréablement surpris de voir qu'il se contenta de critiquer à son tour avec des mots plutôt qu'avec des coups. Ace avait bien muri depuis qu'ils s'étaient rencontrés, depuis qu'ils étaient tous petits..

Le chasseur n'interviendrait pas, quoi qu'il se passerait, car il ne voulait pas défendre son frère et ainsi enterrer l'honneur de son frère. Il se contenta donc de rester tranquillement debout, les mains dans les poches, sur le toit d'une maison, visible de tous, à quelques centaines de mètres du lieu où les deux hommes se trouvaient, analysant la situation, Yûun cherchait avant tout de savoir ce qui avait changé chez son cadet, et surtout.. Pourquoi ?
avatar
Administrateur
Nibanme
二番目

Messages : 263
Kiri Gakure
Âge : 34 ans
Taille/Poids : 1m93 et 85kg
: Kiri
: Kirigakure no satô
● Disponibilité du joueur ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
46/58  (46/58)
PV:
320/320  (320/320)
PC:
725/725  (725/725)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Ven 10 Juin - 16:11
« Blablablah … Pour une fois que les services de renseignements se foirent pas quand ils me fournissent une fiche d’observation. Y a pas mal de lignes pour un des deux foutus chiens errants qu’on s’est échiné é recueillir pour se filer une bonne conscience … Comportement compulsif, tendances à l’autodestruction, forte propension à chercher la merde, exhibitionnisme rédhibitoire & narcissisme exacerbé … Tu dois pas t’ennuyer chez toi. Félicitations ! Tu vas bientôt toucher le fond, c'est bien. »

Terminant sa tirade en portant sa sempiternelle bouteille de Saké à ses lèvres, le Jinchuuriki laissa le puissant liquide racler sa gorge alors que son estomac accueillait le précieux breuvage pour le mêler à ses entrailles et le gratifier des plaisirs de l’ivresse à même de lui faire oublier que seuls ses draps froids l’attendaient ce soir. Mei lui manquait … Mais ce n’était pas ce qui énervait le plus Eizo dans cette situation. Ce mec lui renvoyait une désagréable image : celle de son protrait s’il n’avait pas suivi les enseignements de Yagura et l’amour de sa Mizukage. Il aurait très probablement mué en un être semblable : une sorte de diablotin égoïste et détestable. C’est donc froidement qu’il reprit le cours de ses paroles :


« T’es pas exceptionnel. Pas un flocon de neige merveilleux et unique. T’es fait de la même substance organique et pourrissante que tout le reste du monde. Là où tu te démarques d’autrui, comme d’autres, c’est que t’as vécu une mauvaise journée autrefois … Il suffit d’une mauvaise journée pour changer le plus équilibré des hommes. Une mauvaise journée et ta vie a changé. Enfin, c’est quoi ton problème ? Une copine tuée par des mafieux ? Une femme qui t’a coupé la pine dans ton sommeil et qui l’a jeté dans les chiottes de ton apart’ ? Un parent estropié par des cambrioleurs ? Un truc dans ce style, je le parierais … »

Marchant toujours en direction de son domaine d’un pas lent et reptilien, le dernier Okamura sortit une nouvelle fois sa bouteille pour s’envoyer une gorgée d’alcool. Une mauvaise journée pour la plupart oui ... Mais ce pauvre pirate ne pouvait imaginer que certaines avaient eu à en endurer plus. Sauf qu’honneur et fierté guidaient les pas d’un Eizo accablé par le destin, il gardait pour lui ses troubles et ses démons, n’en accablant pas son public pour tenter de transcender sa condition de Shinobi de la Brume. Alors il reprit avec plus de mordant que jamais …


« Tout le monde porte sa croix mon pote ! Sauf que personne ici s’échine à se prendre pour le héros d’un mélodrame qui pleurniche sans cesse, cogne sans but et fait chier son monde en soufflant dans un truc qui fait s’hérisser le poil d’un type qui a un minimum d’oreille musicale … Continue donc à jouer les victimes dans ton coin si ça t’amuse … T’es le seul qui fait pitié ici ! »

Mais soudain, le Porteur de Rokubi se figea tout à fait. Comme s’il venait de prendre conscience de toute la portée de ses mots. Passant les doigts de sa main libre à son menton alors qu’il semblait bien se plonger dans une intense réflexion, Okamura voyait ses cheveux sombres balayés par le vent frais des océans proches. Sans avoir encore perçu leur indiscret observateur, le Bretteur de la Brume finit par reprendre en décomposant chacun des mots qu’il prononçait sur un ton extrêmement lent, comme s’il faisait la leçon à un enfant particulièrement stupide :


« Ah oui pardon, j’en oubliais à qui je parlais. J’ai du utiliser trop de mots à plus de deux syllabes. En clair : De Nous Deux C’Est Toi Le Cré-Tin ! »
avatar
Jōnin
上忍

Messages : 105
Kiri Gakure
Âge : 23 ans
Taille/Poids : 1m86/81Kg
: Mizu No Kuni
: Kiri Gakure No Sato
● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
13/38  (13/38)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Jeu 16 Juin - 22:26


Ambiance

The Wounded Men
Je ne fis que lever le sourcil lorsqu’il parla du service des renseignements du village, me demandant pourquoi tout le monde me portait tant d’intérêt. Entre Mei qui me faisait courser dans tout le continent dès que je mettais un pied hors du village et maintenant mes soit-disant compatriotes shinobis qui se renseignaient, je commençais à croire que je ne pouvais plus être tranquille ici. Comme si mon manque de sommeil actuel n’était pas suffisant pour m’irriter, sans que j’apprenne que j’étais espionné. Bref, cela mis à part, je ne pouvais pas me plaindre quand on me faisait une si belle caricature. Si j’avais été d’humeur, j’aurais bombé le torse devant l’éloge qu’il faisait de moi, vu que tous les défauts qu’il venait de citer, je les considérais comme des qualités. Aussi, j’avais d’autres préoccupations à l’heure actuelle, vu ce que je venais de remarquer.

Ah, stupide frère qui n’est pas capable de passer une journée sans s’inquiéter pour moi. Il avait du voir quand j’étais sorti de notre appartement commun et il m’avait suivi, le voyeur, et m’observait de loin. Fort heureusement, je ne comptais pas lui faire de plus amples reproches quand sa présence, bien que lointaine, me maintenait dans un état de sérénité. Aussi, même si j’entendis en grande partie la suite de la tirade qui m’était destinée, je n’en fus pas offusqué, contrairement à mon habitude. La fatigue alliée à la présence de mon frère me rendait vraiment guimauve. Aussi désagréable que pouvais être ses paroles, elles me passèrent si haut sur la tête, que l’homme en face de moi devait enfin penser que ses sources l’avaient trompé. La tranquillité m’envahissant me fit d’ailleurs voir une chose que je n’aurais certainement pas remarqué autrement.

Alors qu’il énumérait les choses qui avaient pu perturber mon enfance, surtout qu’il s’approchait presque de la vérité, je changeais la mélodie que je jouais. Entonnant un air uniquement dédié à mon frère, afin qu’il comprenne que je savais qu’il me regardait, je ne fis pas non plus attention au flot d’insultes joliment prononcées. Je ne finis mon air alors que je le voyais s’éloigner, pensant sûrement que je ne répondrais pas à ses paroles. Rangeant mon harmonica, vu que je me sentais mieux depuis que cette joute verbale venait de commencer, je l’interpellai.

♠ Je dois t’applaudir. Tu m’as prouvé que t’as pas mal de vocabulaire. Enfin, c’est certainement la boisson qui te délie la langue. Tu n’as aucun mérite, dans ce cas. Mais je dois bien admettre que ce que tu bois doit être franchement corsé pour te donner des airs de psy. Encore un peu et tu aurais pu me sortir de ma catatonie. ♠

Descendant enfin de mon trône humain, je me rapprochai de lui, énonçant ce que j’avais vu luire dans ses pupilles vermeilles. Il m’avait plus ou moins blessé en énumérant de cette manière tout ce qui avait pu me rendre ainsi. On ne pouvait pas aussi bien déduire sans avoir un vécu tout aussi encombrant sur les épaules.

♠ D’ailleurs, pour pouvoir donner des conseils presque buvables, comme ceux de tout à l’heure, tu dois en avoir reçu plein la tronche. Dis moi, il s’est passé quoi lors de ton mauvais jour ? Une famille décimée sous tes yeux ? Un être cher qui est mort pour sauver ta misérable vie ? Alors ? A quoi il ressemble le démon qui te ronge ? ♠

Puis ajoutant d’un air bien plus taquin, en pointant la bouteille qu’il n’éloignait pas de ses lèvres, tel un bébé cherchant à extraire la moindre goutte de lait de son biberon.

♠ A moins que ton démon ne te suive en permanence, à l’instar de cette bouteille. Va falloir arrêter, même si ça te rend intelligent. ♠
avatar
Oinin
追い忍

Messages : 115
● Disponibilité du joueur ● : Disponible pour tout type de RP !

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
8/42  (8/42)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Lun 4 Juil - 20:11
La scène était assez comique. Notre fanfaron de service n'avait pas la tête de se battre aujourd'hui alors que l'homme qui portait le titre de Nibanme ne manquait pas de finesse. Comme deux chiens galeux et sans aucune trace d'intellect, jactaient l'un sur l'autre en crachant insanités sur insanités. Lorsque le Nibanme cracha sur les frères pirates, Yûun n'eut d'autre réaction que de sourire largement face aux effets de l'alcool. Apparemment, Ace n'était pas le seul qui avait passé une mauvaise journée. Beaucoup d'hommes noyaient leurs problèmes dans l'alcool, même les plus hauts gradés. « Une femme qui t’a coupé la pine dans ton sommeil et qui l’a jeté dans les chiottes de ton apart ». Celle-ci était vraiment pas mal et eu pour effet d'amuser fortement le chasseur de déserteur du village de la brume. D'habitude, c'était son cher et aimé frère qui sortait ce genre de vanne pourrite, qui ne pouvait que couper la parole de son interlocuteur tellement la vanne était à chiée. Nan, là c'était Eizo qui dans toute son élégance dû à son haut grade jactait sans retenue contre l'un des shinobis de Kiri. Un être bien caractériel notre cher Jinchuuriki.. Ils formaient un beau duo tous les deux, aussi têtu l'un que l'autre et, pour le coup, sortant des insanités aussi basses les unes que les autres.

Du haut de son toit, Yûun n'était toujours pas décidé à intervenir. A la base, il était venu voir pourquoi son petit frère adoré ne pouvait trouver la sommeil, il était venu voir ce qui le troublait ces temps-ci, mais jamais il n'aurait jamais pu deviner qu'il se trouverait face à un spectacle si pitoyablement intéressant. mais cela l'amusait fortement, il n'avait pas l'occasion de rire souvent, de par son caractère et ses objectifs. Il allait donc attendre encore patiemment, jusqu'à ce qu'il lui soit utile d'intervenir ou que l'un des deux s'adresse directement à lui. Resserrant alors son bandeau rouge de ses deux mains, il s’essaya sur le toit en laissant flotter une de ses jambes dans le vide et en recroquevillant l'autre sur son torse, maintenu en arrière par ses deux mains.

Si cela continuait de la sorte, la nuit allait être longue..
avatar
Administrateur
Nibanme
二番目

Messages : 263
Kiri Gakure
Âge : 34 ans
Taille/Poids : 1m93 et 85kg
: Kiri
: Kirigakure no satô
● Disponibilité du joueur ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
46/58  (46/58)
PV:
320/320  (320/320)
PC:
725/725  (725/725)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Jeu 7 Juil - 14:44
Eizo cherchait juste à s’en retourner vers le vaste domaine que lui avait légué son défunt maitre à sa mort pour s’affaler dans son lit et prendre un repos méritée après une nouvelle journée passée à renforcer son corps dans l’optique des futurs combats qui lui seraient proposés. Et alors qu’il n’aspirait qu’à un repos mérité, il fut contraint de se figer sur place alors que le Pirate, qu’il tenait en bien piètre estime, prenait le partie de relancer un échange qu’il considérait, de son point de vue, comme étant terminé.

Particulièrement nul dans cet art consistant en la détection de personnes cachées, le dernier Okamura ne se sentit même pas observé par une tierce personne tant il porta toute son attention sur le Shinobi qu’il ne considérait pas comme tel. Le voir se complaire dans ses attitudes singeant la puissance alors qu’il n’avait fait que coller trois beignes à d’anonymes malfrats qu’une bande de Genin aurait foutu en déroute avait le don d’irriter le Nibanme qui cherchait à ne pas trop laisser apparent son agacement devant cette situation qu’il ne gouttait que peu. D’ordinaire, il ne se rendait pas la vie désagréable en passant du temps avec ceux qu’il ne portait pas dans son cœur. Or cette fois, son honneur comme sa fierté lui intimaient de rester en place pour mener à terme cette joute dont il ne pouvait que sortir vainqueur !

Il laissa donc celui qu’il voyait comme l’incarnation parfaite du Pion à la Grande Gueule trop enclin à l’ouvrir déverser toute sa bile dans un verbiage qui le fit sourire tant il ne lui apparaissait pas comme à sa place dans la bouche du Pirate à moitié nu. Les idées reçues ont la vie dure et le Bretteur de la Brume ne pouvait s’empêcher de voir en Ace l’illustration parfaite de l’idiot enflammé plus prompt à faire parler ses points que ses mots, au risque de se foutre dans des situations peu enviables, comme un rapport datant de quelques semaines lui avait laissé entendre…

Le Porteur de Rokubi se contenta donc d’écouter religieusement son interlocuteur avec un pétillement énigmatique dans le regard. Finalement, les derniers mots ayant été proncés, le Jinchuuriki se contenta de glisser sa bouteille dans une des larges poches de son bas sombre avant que ses mains ne s’animent pour délivrer une lente succession de claquements. Il avait parlé d’applaudir, Eizo n’avait pas peur de le faire… Et d’enchainer immédiatement :


« Et à quoi ça t’avancerai de savoir que je porte le Démon Rokubi dans mes entrailles… ? A rien, sinon que de me dévoiler plus encore ton profil de pion imbu de sa personne au point de ne pas reconnaitre les Shinobis qui forment la strate supérieure à ton rang et te donnent des ordres… Le genre de fléau qui tient plus du boulet tant il est apte à entacher la réputation comme l’honneur des véritables et méritantes troupes de la Brume en provoquant des conflits qu’il n’a pas la force de gagner… ! »

Acide Attaque faisant directement référence à un rapport qu’Okamura avait glissé sous ses yeux pour une syntétique lecture et tout à fait à même de faire prendre conscience à Ace l’identité de son interlocuteur. Il n’ignorait pas, comme l’ensemble des troupes du Brouillard, la cuisante déroute qu’avait subit le Pirate exhibisionniste dans un Bar du Grand Port. Le genre de conneries qui avait le don d’exaspérer le Nibanme car s’était ensuite à lui d’éponger les conneries en arrondisant les angles avec toutes les parties impliquées, du commercant ravagé au Daimyo inquet de possibles menaces sur ses terres. Et après l’on s’étonne qu’Eizo boive… Laissant sa gorge s’emplir du puissant alcool qu’il porta ensuite de nouveau à sa poche, le Bretteur de la Brume reprit sur le même ton :

« Il est des addictions qu’il est difficile de combattre pas vrai… ? Pourtant on le sait… Que chaque contact de nos lèvres contre leur force est à même de progressivement nous détruire par des morsures aussi cinglantes que de véritables claques et plus douloureuses que des brûlures à l’acide… Et pourtant on y revient, bêtement… Pour se voir encore frappé par les affres qu’imposent de telles addictions. Des cuites qui sont aussi douloureuses que des épaules démises ! »

Le Dernier Okamura esquissa un sourire qui sonnait comme une sadique expression de la libération du poids qui pesait sur ses entrailles depuis que Mei le lui avait dit. Oui, Ace comprendrait facilement tout ce que le Jinchuuriki sous entendait dans ses paroles et ça avait le don d’amuser un Bretteur toujours plus prompt à démontrer pourquoi, du temps de l’Oï-Nin, on le surnommait Vicious… Aucun remord et aucune pitié dans ses mots, le Pirate avait juste eu la malchance de citer des éléments qu’Eizo ne souhaitait pas aborder et sonnaient encore douloureusement dans sa mémoire. Tout en lui indiquant que, sans ça, il ne vivrait pas cette vie idéale qu’il entretenait actuellement. S’il ne pouvait lire que du mépris dans les Vermillons Iris du Porteur de Rokubi, Ace ne manquerait pas de déceler quelque chose bien plus dérangeant dans les mots qui suivirent, alors que le Bretteur lui tournait le dos pour reprendre son chemin et agitait la main d’un geste aussi moqueur que lascif.

« La frontière entre audace et connerie est bien mince mon pote ! T’as eu l’audace de croire que notre dirigeante t’avait recueillie pour autre chose que pour redorer notre blason et t’as donc eu la connerie de te perdre dans une addiction qui te fait passer pour un beau crétin et une baltringue ne pouvant frapper que des faibles sous peine de se manger une méchante rouste ! Retourne vers ton bateau mec, le courage comme les couilles c’est pas semblable au dictionnaire qui te permet de bien t’exprimer : ça ne s’achète pas ! »
avatar
Jōnin
上忍

Messages : 105
Kiri Gakure
Âge : 23 ans
Taille/Poids : 1m86/81Kg
: Mizu No Kuni
: Kiri Gakure No Sato
● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
13/38  (13/38)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Lun 11 Juil - 21:18

The Wounded Men La tournure de cette échange prenait des proportions ridicules, tout comme la teneur des répliques. Je n'étais pas franchement d'humeur à continuer à discuter avec un homme qui m'ennuyait prodigieusement, mais il ne cessait de me relancer avec des propos qui méritaient une réponse. J'avais espéré, qu'après avoir répondu à mesinterrogations, il s'en irait, me laissant déprimer en paix. Il semblait que j'avais titillé quelque souvenir désagréable en lui qui l'obligeait à gagner cette joute verbale, dont la consistence amusait mon frère. Si je ne voyais pas le sourire qui étirait certainement ses lèvres, j'étais près à en mettre ma main au feu que mon échange amical, vu que je ne l'avais pas encore frappé, le divertissait. Je faillis ne pas entendre la réplique de mon interlocuteur, tant je me concentrais sur l'euphorie de mon frère aîné.

D'ailleurs, les mots qu'il prononça me laissèrent perplexe, tout en me guidant petit à petit vers son identité. Il avait brièvement parlé du démon à cinq queue, dont il devait apparemment être le porteur, déclaration qui me fit lever un sourcil. Du peu que je savais de ses entités surpuissantes, qu'on maîtrisait en les enfermant dans le coup d'un pauvre malheureux, deux d'entre elles habitaient mon village adoptif. L'un était scellé en Yagura, ancien Mizukage sanguinaire, avec qui j'avais eu l'honneur de bataillé lors d'une étrange chansse au trésor. Le second Jinchuriki n'était ni plus ni moins que le détenteur du poste que je convoitais tant, celui de Nibamne, Okamura Eizo. Le destin devait vraiment souffler en ma défaveur si je rencontrais enfin l'homme que je désirais battre à tout prix, alors que j'étais dans un si piètre état physique et mental, quand lui revenait vivant d'une quête mortelle dont même moi, ignorant tous type de ragots, avait eu vent.

Comme si ce n'était pas assez pour me mettre en rogne, la suite de sa tirade, uniquement composée de piques et d'insultes joliment prononcées, eut le don de me taper sur le système. La retenue dont j'avais fait preuve depuis le commencement de cette stupide discussion s'éffritait à vitesse grand V, menaçant de me mettre dans une situation dont je savais que je ne ressortirais pas indemne. Premièrement, il m'était en doute mon intellect, ne se gênant pas pour me faire sa petite morale à la con. Maintenant, il m'était en doute mon courage, en soulignant le fait que je souillais soit disant la blason étincelant de Kiri. Qu'il se croit supérieur à moi, juste parce que sa position ici lui permettait de me donner des ordres était une chose, très irritante en elle-même, bien que supportable quand je me faisais vraiment violence. Cependant, de là à dire que j'étais un ingrât qui ne méritait pas l'adoption charitable de Mei était une toute autre paire de manche.

Ma raison s'en alla complètement avec ses dernières paroles, balayé par ce signe moqueur qu'il osa ajouté à son discours et à sa désinvolture. Alors qu'il s'éloignait, certain d'avoir gagné cette joute verbal, j'étais là, immobile, mon regard vide fixant le néant. Pourquoi tout le monde pensait que mon frère et moi devions quelque chose à cette nation alors que nous n'avions rien demandé. Mei et moi, quelques semaines auparavant, avions eu un houlleux désacord à ce sujet. Elle croyait dur comme fer m'avoir offert des tas de choses, comme l'honneur et la notoriété, un toit et la compagnie de femmes. Tant de choses que j'avais déjà en ma possession du temps au je sillonnais les océans, avec ma famille, mon équipage. La encore, l'Okamura me renvoyait à la figure le même discours, de manière bien plus hargneuse, mais l'effet fut le même.

Une grande lassitude m'envahit alors que je n'entendais plus les mots qu'il finissait de prononcer, que les vibrations de ses pas s'éloignant ne me faisaient plus réagir. J'avais eu la patience d'expliquer mon point de vue à la douce dirigeante du village, bien que l'échance ne fut pas très fructueux. Or, j'étais bien trop fatigué d'entendre les même reproches pour gaspiller de la salive pour illustrer ma vision des choses. De plus, mon interlocuteur, qui ne me portait pas vraiment dans son coeur, ne ferait jamais les efforts nécessaire pour me comprendre. Alors, je réagis de la seule manière qui semblait toucher les gens autour de moi, malaxant mon chakra dans l'optique de terminer brutalement cet échange. Je n'eus besoin que d'une courte série de signe pour invoquer les flammes qui sortièrent de ma bouche, jet puissant et incendière qui menaçant tant la personne que je visais que le décor aux alentours.

♠ Tu sais ce qu'elle te dis, la grande gueule sans couilles et sans courage. Toi, Mei et tout ce putain de village, allez brulez en enfer! ♠


Ma réplique était claire quand à ce que je pensais de ses propos et l'ingrâtitude dont je faisais preuve selon lui. Je n'en avais rien à foutre de ce que les gens pensaient quand je foutais le bordel un peu partout sur le continent, surtout que je ne faisais jamais le malheur de sortir en portant l'insigne de Kiri. Je n'attendais que l'occasion de fuir ce village de perdition ou du moins, j'attendais d'en avoir la force nécessaire.

Bilan

Actions

Action 1 : Katon Dai Endan
=>151PV/50PC - Brûlure au second degré
Spoiler:
Katon, Dai Endan
Technique de la Grande Fournaise
[Description] : Une des techniques de bases Katon mais pour un grand niveau, cette technique est comme le Katon, Karyuu Endan mais en moins puissant, l'avantage de cette technique est qu'elle utilise très peu de chakra.
[Coût] : 60PC
[Effet] :
- 130PV +brûlure au second degré.
Action 2 à 3 : Recule d'un Action

Récapitulatif

PV : 460
PC : 360 - 50 = 310
Esquives : 6
Contres : 6
Points Héros : 5
Mise En Défense : 3

avatar
Oinin
追い忍

Messages : 115
● Disponibilité du joueur ● : Disponible pour tout type de RP !

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
8/42  (8/42)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Dim 17 Juil - 23:18
Depuis le début de cet échange verbal, les deux hommes avaient l'un comme l'autre gardés un calme forçant le respect face à des insultes idiotes, de toutes sortes, sur des sujets vexants, sur le physique, sur le passé de chacun, sur le futur. C'était bien rare que le frère cadet de notre cher Yûun reste aussi inerte dans des situations comme celle-là. En temps normal, il aurait enflammé ses poings avant de bondir sur son adversaire en le ruant de coup, cherchant bien plus à lui faire mal qu'autre chose, sans mesurer sa propre force quitte à souffrir lui même du contact de ses phalanges contre les solides os de sa victime. Mais non, là, il semblait réellement déprimé, car ce n'était que lorsqu'il était dans cet état de dépitement « suprême » qu'il se contentait d'un violent échange verbal plutôt que physique. Ou peut-être bien que le Nibanme lui faisait un peu peur. Tous au sein du village savait qu'Ace avait essuyé une grosse défaite contre un molosse dans un bar du port. C'était principalement sur ce terrain d'ailleurs qu'attaquait Eizo. Peut-être bien que cette défaite dans ce bar qui lui avait causé pas mal de problème l'avait rendu peureux de souffrir de nouveau, ou de connaitre encore une foi la défaite. Il était vrai que la puissance du Nibanme n'était plus à démontrée, même Yûun avait pu le constater lors de leur mission de rang A. Mais il était très peu probable qu'Ace soit enclin à la peur, car il se battait depuis tout petit. Des bagarres, du sang, des larmes, de la sueur, des os fracturés il en avait connu depuis l'époque où ils avaient navigués tous les deux sur l'océan lorsque Yûun était capitaine.

Cependant, Eizo semblait reprendre conscience face à l'alcool qu'il tenait dans la main, ses propres devenaient de plus en plus censés et profond. Lui insulta une nouvelle fois les frères pirates, dictant alors les pensées de Mei lorsqu'elle avait autorisé les deux pirates lorsqu'ils lui avaient offert leurs services. L'Utsumi aurait dû réagir lui aussi à cette provocation gratuite, mais cela ne concernait actuellement que lui et son frère cadet, donc Yûun n'interviendrait pas directement, sauf si cela atteignait la vie de son frère. D'ailleurs, ce pourrait bien que cela arrive.

Alors que Yûun toujours assis sur son toit regardait la joute des deux protagonistes avec jubilation, le calme d'Ace pris fin, le laissant alors en proie à la haine qui le consumait habituellement. En enflammant ses poings, il cracha une menace de mort, de désolation et de chaos sur les deux plus hauts dignitaires du village caché de la brume ainsi que le village lui-même. A cet instant-là, le visage de Yûun se fit plus inquiet, le malheureux, il ne contenait plus le poids de ses paroles. Cracher ainsi sur le Nibanme une menace aussi flagrante pourrait être prise pour de la haute trahison, ce qui placerait alors Ace en tête de liste des personnages recherchés du village caché de la brume et même de toute la nation de l'eau. Ne riant plus de cette confrontation, il ne pourrait cependant toujours pas intervenir, car lorsque la colère aveuglait de cette façon son petit frère, il ne pourrait certainement pas discerner l'allié de l'ennemi. Un grand combat allait se jouer entre les deux hommes de caractères, mais quelque chose de plus important trottait dans l'esprit de l'ancien capitaine pirate. Quel serait la réaction d'Eizo ? Condamnerait-il Ace pour trahison ? Yûun serait-il contraint d'intervenir pour sauver son frère et fuir la nation ?
avatar
Administrateur
Nibanme
二番目

Messages : 263
Kiri Gakure
Âge : 34 ans
Taille/Poids : 1m93 et 85kg
: Kiri
: Kirigakure no satô
● Disponibilité du joueur ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
46/58  (46/58)
PV:
320/320  (320/320)
PC:
725/725  (725/725)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Lun 18 Juil - 22:57
Dos tourné au Pirate, le Nibanme de la Brume reprenait sa douce avancée, portant toujours sa sempiternelle bouteille à ses lèvres pour en descendre un peu plus son contenu. Il semblait bien avoir oublié son environnement autant que le contexte alors que le puissant liquide tombait au fond de son estomac et s’immisçait doucement dans son sang pour brider ses capacités. S’il l’avait croisé, adossé à un mur et torse nu comme à son habitude, Burukku l’aurait très probablement fusillé du regard, son meilleur ami suivant un rythme de vie Straight Edge que le Jinchuuriki de la Brume ne comprenait pas tant, parfois, l’alcool lui apparaissait comme nécessaire. Il lui fallait bien ça pour oublier qu’il passerait cette nuit seul et sans Mei…

Sa journée lui semblait terminée, il n’avait que trop marché sur ce chemin difficile aujourd’hui et n’aspirait plus qu’à dormir pour se réveiller vers un lendemain semblable mais surement plus agréable. Néanmoins, le destin semblait réellement d’humeur joueuse car sa nuit du jeune homme au corps zébré de cicatrices ne semblait pas prête de commencer… Les Crépitements et la désagréable sensation d’une très forte température dans son dos firent arquer un sourcil au Bretteur de la Brume qui amorça une vague rotation pour jeter un coup d’œil vers le pirate.

Dans un reflexe de survie inouïe il se propulsa vers l’arrière et c’est une langue de feu monstrueuse qui vint lécher son poitrail, réduisant son T-Shirt d’entrainement en cendre sur son large torse… La peau rougie par la chaleur sur ses muscles puissants, le Nibanme écarquilla les yeux pour les planter dans la direction du Ninja provocateur qui semblait bien vouloir goutter à la saveur du combat. Instinctivement, Eizo porta une main à sa ceinture, mais nul sabre à dégainer. Son sourire ne s’étira que plus encore quand il prit conscience qu’il se devrait de livrer ce combat à main nue ! Sa voix tonna en réponse à celle de l’Utilisateur de Katon tentant de se faire la malle :

« T’as toujours rien compris ! Pour se permettre de dire des trucs comme ça… »

Froid dans son attitude, Eizo dévoilait ses dents blanches tout en soufflant ses mots alors qu’il jetait négligemment son sac d’entrainement contre un mur proche et écrasait sa bouteille presque vide au sol. Ses muscles semblaient tendus à l’extrême, favorisé dans leur proportion par le rude entrainement auquel s’était livré le Bretteur auparavant. Et alors qu’il retirait son T-Shirt ravagé par les flammes d’une seule main pour le laisser choir au sol, le dernier Okamura amorça un Bond vif et incroyablement rapide pour arriver nez à nez avec Ace dans saut simiesque surprenant. Il amorçait déjà son assaut physique que ses mots quittaient définitivement sa bouche pour signifier le fond de sa pensée :

« …Faut être suffisamment fort pour que ce soit crédible ! »

Passant une langue Gourmande sur ses dents, Eizo entreprit de délivrer un descendant coup de talon vers l’épaule de son adversaire. Il se pensait comme se savait le meilleur utilisateur de Taijutsu du Village de la Brume et ne supportait pas les Vantards imbus de leur petite force. L’idée même d’imaginer Ace capable de se voir à son niveau lui était insupportable et il allait se faire un devoir de lui rabattre son caquet pour lui montrer que ses mots n’ont aucun poids sans le respect que peut amener la force au service d’un véritable idéal. Car en l’instant, il ne pensait le pirate doué que pour une seule chose peu à même de lui forcer le respect : lécher le cul de Mei ! Le genre de flatteur à même de susurrer les mots qu’il faut pour attirer l’attention et recevoir des privilèges qui ne s’acquièrent que dans l’enfer des combats et par le biais de haut fait d’armes. Un détestable personnage en somme pour un Bretteur de la Brume qui place l’Honneur comme étant une des rares vertus liée à l’humain !

Suspendu dans les airs en appuyant ainsi son talon sur l’épaule de son adversaire, Eizo anima ses abdominaux autant que sa jambe libre pour délivrer un puissant coup de pied rotatif vers la tempe de son adversaire avant de se laisser tomber au sol pour une réception sur son unique paume libre et dégager un nouveau coup de pied à destination du genou de son adversaire. Ces frappes là avaient pour finalité de tester les aptitudes de son opposant… La véritable démonstration se ferait en proportion de la résistance qu’il pourrait bien démontrer. Qu’il n’en soit pas dupe, Eizo était loin d’être à fond actuellement…

♠ Bilan du Bordel ♠
Action 0 : Esquive Classique sur le Katon, Dai Endan ! [ 1 / 11 ]

Action 1 : Saru - Chen Xifeng – Utsuzuchii !
Effet de la Technique
30Pc

Action 2 : Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 11Pc

Action 3 : Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 11Pc

Action 4 : Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 11Pc

_____________________________

Bilan :
-30PC (Saru - Chen Xifeng - Utsuzuchii) -11PC (Coup de Pied) -11PC (Coup de Pied) -11PC (Coup de Pied)
Reste : 662 PC / 725 PC
_____________________________

♠ Hiten Mitsurugi Ryu > Avantage : Vitesse adverse réduite de -10 pour les esquives classiques. En somme, si l'adversaire n'a plus qu'une esquive sur une base de 65 en vitesse, il pourra toujours utiliser son sixième et dernier point sauf si votre maitrise est suprême, où le malus de -10 lui retirera nécessairement une esquive classique.

♠ Différence de 30 Vitesse : L'adversaire subit un malus de -10 à la vitesse pour esquiver vos attaques au corps à corps.

♠ Saru - Chen Xifeng – Utsuzuchii :
[Description] : Geste spectaculaire qui permet au ninja de prendre une impulsion pour s'éloigner de son adversaire d'un geste rapide et ample. Souvent caractérisé par un saut de main arrière ou un large saut, il permet au ninja de s'éloigner de son adversaire et d'aller à deux actions de distance de celui-ci en une seule.
[Coût] : 30Pc
[Effet] : Permet au ninja de s'éloigner à 2 actions du corps à corps, obligeant donc l'adversaire à faire usage de deux actions s'il veut rejoindre son adversaire au corps à corps.
avatar
Jōnin
上忍

Messages : 105
Kiri Gakure
Âge : 23 ans
Taille/Poids : 1m86/81Kg
: Mizu No Kuni
: Kiri Gakure No Sato
● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
13/38  (13/38)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Jeu 4 Aoû - 19:20


Ambiance

Wounded Men
Mais qu’est-ce que je pouvais bien avoir dans le crâne, moi ? Je n’avais pas réussi à fermer l’œil depuis deux nuits et même si je mangeais pour trois afin de compenser, je ne pouvais pas nier être au pire de ma forme. Qui plus est, je n’avais pas changé mon train de vie malgré le fait que je souffrais d’insomnies. De ce fait, si je n’avais pas pu rejoindre les bras de Morphée une fois la nuit tombée, cela ne m’avait pas empêcher de passer le temps en charmante compagnie. Certes, mes partenaires avaient remarqué ma petite baisse de régime bien qu’elles n’en avaient pipé mot. Toutes ces distractions pour ne pas oublier l’objet de ma déprime, pour ne pas pouvoir effacer le visage qui me tourmentait. Mei… Pourquoi n’avait pas été égoïste ce soir là, quand elle m’avait fait comprendre que je ne pouvais rien espéré de notre étrange relation ? J’aurais du partir, la fuir comme la peste tant qu’elle m’en donnait encore la possibilité. Maintenant, me voilà, idiot à essayer de m’en sortir vivant contre le porteur d’un démon. Quand ma vie sera-t-elle à nouveau aussi paisible que la surface sans vague d’un lac ? Plus jamais apparemment.

Alors que je reculais de plusieurs bonds, m’éloignant de lui pour pouvoir reprendre mon souffle, je remarquai quelque chose. Je ne pouvais dire si la fatigue me rendait plus prudent et observateur mais il était clair que les détails échappaient plus difficilement à mon regard. Je ne compris pas tout de suite pourquoi il porta sa main à sa ceinture mais la raison me frappa quand je le vis sauter pour me rejoindre. Mon rival et très détesté Nibamne était un sabreur et vu le bond qu’il venait de faire, je pouvais en déduire qu’il était plus du type à jouer sur la vitesse. Je ne pus empêcher mes lèvres de s’étirer en une grimace quand je compris que je partais avec un gros désavantage. En même temps, je ne pouvais renier l’exultation que ressentais une petite partie de moi, face au challenge que me proposait le porteur de Rokubi. Partagé en entre l’envie de prouver à Eizo qu’il avait tord, que je pouvais être un adversaire de taille et le besoin de faire une bonne sieste, je me pris les deux premiers coups de pieds sans broncher.

Et puis ma bête prit le dessus, me poussant comme cette nuit-là au Raven à relever un défi perdu d’avance et à me donner à fond, même si je devais une fois de plus perdre un membre. Alors que son pied s’apprêtait à heurter mon genou, je fis volte-face et frappai son pied du mien, diminuant de beaucoup les dégâts que je devais originalement encaisser. L'onde de choc produit par l'impact de nos deux membres me fit légèrement reculer et je dis freiner la force qui me repoussa en m'aidant de mes mains. Pendant tout ce temps, mon regard n'avaient pas quitté le sien et mes pupilles azurés ne cessaient de lui lancer des éclairs enflammées. Plusieurs nuits d'affilées, j'avais fait le rêve que je recouvrait ce corps d'essence afin de le faire brûler comme un feu de joie sans jamais y parvenir. Des cauchemars qui sentaient le propane où un Eizo, figure invisible que je commençais à haïr de tout mon être, me narguait comme il venait de lee faire à l'instant. Pas assez fort il venait de dire. Alors que je me redressais, joignant mes mains après les avoir époussetées sur mon bermuda, je prononçai les mots qui brûlaient mes lèvres, réponse à l'affirmation qu'il venait de lancer.

♠ C’est qui qui pige rien, espèce d’ivrogne. Mais vu que l’alcool te ramollie les neurones, j’vais devoir te montrer que je ne menace pas à la légère. Et même si c’est la dernière chose que je fais, tu comprendras que je suis plus que capable de faire brûler tout Kiri… ♠

Mon regard changea tout comme mon aura. Il n’émanait quasiment plus rien de moi sinon la flamboyante détermination qui consumait mon âme actuellement. Une âme, une vie que j’étais prêt à laisser brûler jusqu’à ce qu’il ne reste que du néant de moi. Mais je ne pouvais laisser personne dire que j’étais faible quand j’avais survécu à mon passé. Non, je le laisserais personne cracher sur la personne que j’étais devenu ou oser dénigrer ma façon de vivre. Si d’autre se complaisait à faire le bien autour d’eux pour soigner leurs plaies, j’avais choisi de faire payer à tous ceux qui m’avaient fait souffrir en utilisant les mêmes tortures qu’ils m’avaient infligées. Ni Mei, ni même le dernier des Okamura ne pourrait me détourner de ma voie et n’avait encore moins le droit de la critiquer. Je comptais bien lui faire payer cette offense, vu que ma vie en dépendait. Déversant un fleuve de la aussi, ce dernier fonça directement sur mon adversaire, menaçant de l’ensevelir sous une coulée de flammes ardentes. Ne perdant pas de temps, je crachai tout de suite après une énorme boule de feu, l’acculant de toute part.

Bilan

Actions

Action 1 : Contre sur 3ème coup de pied
=> Je ne reçois que 41PV sur le dernier coup
Action 2 : Katon Kyuu No Jutsu
=> 171PV et 41PV tour/ 60PC + brûlure2nd degré
Spoiler:
Kyuu no Jutsu
Katon, Cercueil de Feu
[Description] : Le ninja souffle une énorme quantité de chakra de sa bouche qui s'abat sur l'ennemi comme un raz-de-marée. Il se retrouve alors enfermé sous une marée de feu qui lui entame toute les partis du corps.
[Coût] : 70 puis 10PC par Tours
[Effet] :
- 150PV puis 20PV par Tours +brûlure au second degré
Spécial: Nécessite 2 Esquives pour être esquivé (coûte toutefois une action).
Action : Katon, Goukakyuu No Jutsu
=> 61PV/15PC + brûlure 1er degré
Spoiler:
Katon, Goukakyuu no Jutsu
Technique de la Boule de Feu Suprême
[Description] : L'utilisateur compose des signes puis souffle violemment. Une boule de feu sort alors de sa bouche.
[Coût] : 15PC
[Effet] :
- 40PV de dégâts +brûlure au premier degré.

Récapitulatif

PV : 460 - (106 - 12) - (106 - 12) - 45 = 227
PC : 310 - 11 - 60 - 15 + 14 = 238


avatar
Administrateur
Nibanme
二番目

Messages : 263
Kiri Gakure
Âge : 34 ans
Taille/Poids : 1m93 et 85kg
: Kiri
: Kirigakure no satô
● Disponibilité du joueur ● : J'aimerai me faire violer dans les plus bref délais. Merci.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
46/58  (46/58)
PV:
320/320  (320/320)
PC:
725/725  (725/725)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Ven 5 Aoû - 9:20
Pendant un Instant, le Nibanme de la Brume pensa que la fougue comme la combattivité de son adversaire d’un soir s’était évanouit aussi soudainement qu’elle était apparue : de manière immédiate et imprévisible ! En effet, il n’avait vu que peu de personne faire montre d’un manque de volonté évident au point de se laisser dominer à ce point et offrir au Bretteur le luxe de porter deux coups singeant les métaphoriques crochets d’une vipère, inoculant ainsi une première notion de douleur dans le corps adverse qui s’en trouverait progressivement amoindrit. S’était le style de combat d’Eizo et il n’en démordait pas.

Mais son coup suivant sembla piquer la fierté du Pirate qui officia dans un contre rustique mais plus ou moins efficace. C’est bien, ça montre que le mec en veut et qu’il a du cœur/ Deux qualités que sait reconnaitre le porteur de Rokubi. Après tout, personne peut se prendre une branlée comme ça et s’en foutre… Du point de vue du futur père en tout cas ! Alors il étira un sourire aussi satisfait que prédatorial. Ses provocations verbales avaient au moins eu le don de réveiller les instincts combattifs de l’utilisateur de Katon !

Leurs regards s’entremêlaient et leurs déterminations semblaient équivalentes quoi que bien opposées… Quoi que diamétralement opposées ! les yeux rouges d’Eizo s’écarquillèrent quand il lut l’expression peignant l’azur des iris du manieur de flammes et il fut piqué par ses paroles… Comme s’il était capable de laisser penser à l’un de ses meilleurs éléments qu’il serait capable de lui offrir le luxe de retourner sa force contre les habitants qu’il avait juré de protéger dans un serment. L’honneur et le respect rythmaient la vie d’Eizo autant qu’ils nourrissaient son ardent désir de protéger une population qui l’abhorrait pourtant. En fin de compte, ils se ressemblaient vraiment tous deux… Ils avaient juste suivis des chemins différents. Le tout était maintenant de savoir s’ils pourraient se recroiser un jour !

Toujours est il qu’en cherchant à l’attirer de nouveau sur les sentiers qu’il empruntait lui-même, le Bretteur de la Brume ne saurait perdre un combat… Alors, il allait faire ce pour quoi son Sensei lui avait fait vivre ce qu’il avait pensé être un enfer avant de comprendre le sens caché de ces actes qui l’avaient façonné et pré-disposé à devenir bien plus qu’un pion… Promu par l’effort et la douleur… Une promotion que pourrait bien connaitre Ace, mais tout ceci ne dépendait que de sa conscience !

Mais son changement d’attitude comme d’aura laissait présager au dernier des Okamura une suite de combat qui ne ménagerait pas son corps comme ses vêtements. Et c’est avec une expression de surprise que le musculeux manieur de sabre vit fondre sur lui une véritable mer de flammes. Esquiver un tel coup requérait un effort violent et une analyse de l’environnement adéquat. Aussi, le Porteur de Rokubi bondit il vers un des bâtiments délabrés cernant la rue alors que son adversaire tentait de l’acculer d’une boule de feu gargantuesque. Mais les réflexes du Nibanme n’étaient pas en reste et le Bretteur de la Brume déplia ses jambes sur la paroi craquelée pour se propulser vers le Pirate en basant outre la sphère enflammée qui explosa au contact du mur. Donner du rythme et de l’intensité à ce combat alors que ses mots jouaient dans le registre de l’intimidante promesse :

« Alors soi bien sur que je m’opposerai toujours à toi… »

Nez à nez avec son opposant du jour, Eizo se ramassa sur lui-même à une vitesse folle. Accroupis au devant du Pirate enflammé, le Bretteur de la Brume entrait dans une phase de son concentration monstrueuse qui semblait faire passer le temps beaucoup plus lentement aux yeux de l’adepte des violents affrontements au Taijutsu. Il ne disposait pas de ses armes fétiches mais n’en restait pas moins sans défense et le Bretteur comptait bien faire étalage de toute sa connaissance des Arts Martiaux pour délivrer un mouvement qu’il n’avait plus utilisé depuis fort longtemps…

Alors qu’il n’était encore qu’un enfant aux portes de l’adolescence laissé seul face à la Mort sur une île hostile par un Sensei qui lui avait imposé de devenir son Disciple en lui intimant de survivre par tous les moyens, Eizo avait pris conscience que son faible gabarit de l’époque ne lui autorisait pas le luxe de s’imposer par le chemin de la force. Il privilégia donc sa vitesse et son agilité propre à son gabarit qu’il utilise toujours aujourd’hui mais avec un corps beaucoup plus puissant. Ces impératifs physiques lui imposèrent donc de développer des mouvements misant sur l’accélération et la rotation comme agents à même de renforcer la force de ses coups. Parmi eux, le Flash Kick… La fusion d’un Backflip donnant plus de force à un coup de pied décoché au menton.

Ainsi ramassé au sol, le Bretteur bondit donc en direction d’Ace et sa jambe décocha une frappe puissante combinée à son backflip pour cibler la mâchoire de son adversaire avant que son autre jambe ne s’anime également avec de force pour coller une frappe vive et puissante au visage. Immédiatement, la ceinture abdominale du combattant força pour amorcer une seconde vrille dans les airs et autoriser le Ninja à un nouveau backflip dans les airs. Sa jambe gauche s’animant avec plus de force encore pour cette fois cibler l’épaule alors que la droite délivrait un nouveau coup dès l’impact en ciblant cette fois la tempe. Agile et rapide, le Jinchuuriki retombait esthétiquement au sol, accroupis, et alors qu’il relevait la tête pour river ses yeux dans ceux d’Ace, il vit la silhouette de Shilliew autrefois quand il avait encaissé pour la première fois ce combo qu’il avait lui-même nommé pour son élève le « Somersault Justice » !

♠ Bilan du Bordel ♠
Action 0 : Esquive Classique sur le Katon Kyuu No Jutsu ! [ 3 / 11 ]

Action 1 : Esquive Classique sur le Katon, Goukakyuu no Jutsu ! [ 4 / 11 ]

Action 2 : Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 11Pc

Action 3 : Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 11Pc

Action 4 : Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 11Pc

Action 5 : Ryu - Force et Rapidité > Coup de Pied !
8 + 90/2 + 12 (Bonus de Force) + 5 (Bonus Tai) + 18 (Gyokko Ryu 2nd Mouvement) + 18 (Bonus Voie du Scorpion)
-106Pv / 22Pc

_____________________________

Bilan :
-11PC (Coup de Pied) -11PC (Coup de Pied) -11PC (Coup de Pied) -22PC (Coup de Pied) +17PC (Régénération Passive)
Reste : 624 PC / 725 PC
_____________________________

♠ Hiten Mitsurugi Ryu > Avantage : Vitesse adverse réduite de -10 pour les esquives classiques. En somme, si l'adversaire n'a plus qu'une esquive sur une base de 65 en vitesse, il pourra toujours utiliser son sixième et dernier point sauf si votre maitrise est suprême, où le malus de -10 lui retirera nécessairement une esquive classique.

♠ Différence de 30 Vitesse : L'adversaire subit un malus de -10 à la vitesse pour esquiver vos attaques au corps à corps.

♠ Ryu - Force et Rapidité :
[Cout] : Aucun
[Effet] : Tandis qu'il approfondit sa maitrise du Niten, le ninja parvient à frapper plus rapidement encore. Il peut donc porter une attaque supplémentaire par tours même s'il n'a plus d'actions pour frapper. Le coût de l'attaque en PC sera toutefois doublé.
avatar
Jōnin
上忍

Messages : 105
Kiri Gakure
Âge : 23 ans
Taille/Poids : 1m86/81Kg
: Mizu No Kuni
: Kiri Gakure No Sato
● Disponibilité du joueur ● : Arrête. Tu te fais du mal à fantasmer sur moi.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
13/38  (13/38)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Mar 16 Aoû - 13:32


Ambiance

The Wounded Men
Comment battre un démon en dix leçons ? J’aurais du lire ce livre avant de sortir de chez moi, histoire d’avoir des idées contre le colosse qui me faisait face actuellement. Je m’en étais pas mal sorti en contrant son coup de pied mais les deux premiers coups que j’avais encaissés m’avaient bien sonné. La seule raison qui me poussait à riposter était le simple fait qu’il avait osé insulter mon mode de vie. Et même dans ce cas précis, je ne disposais pas de la force et de la lucidité nécessaire pour gagner un combat contre un ivrogne. J’étais content que les quelques bâtisses en ruines comblant ce triste paysage ne possédait aucun vitre ou autre. Je ne tenais pas à voir la mine affreuse qui déformait mes traits et je ne voulais surtout pas voir réfléchir dans le verre la défaite qui m’attendait à la fin de cet échange. Mais bref, j’aurais bien assez de temps pour m’occuper du venin que pouvait cracher Eizo quand je n’aurais pas d’autre choix que de l’écouter.

Ma vague de flamme fut inefficace face à sa vitesse, vu l’aisance avec laquelle il l’avait esquivé. Je revoyais avec horreur ce qui c’était passé au Raven, sauf que mon adversaire différait quelque peu. Je suivais des yeux la trajectoire que suivait l’Okamura, essayant d’accoutumer mes sens endormis à sa fulgurante vélocité. J’avais de moins en moins de mal à comprendre et planifier ses mouvements mais je n’étais pas certain de tenir assez longtemps physiquement pour lui faire sa fête. Quand il se recroquevilla devant, comme s’il regroupait toutes ses forces pour porter un coup fatal, je n’aurais jamais imaginé l’enchaînement qu’il me présenta possible. Le premier coup qu’il décocha heurta violement ma mâchoire et suffit d’ailleurs à me faire reprendre mes sens. Alors que la suite du combo était à venir, je me laissai tomber en arrière, esquivant de justesse la seconde offensive. Son pied fouetta l’air avec tant de puissance que j’entendis le vent siffler à son passage, ce qui me fit grimacer. Je n’avais pas intérêt à prendre d’autres dégâts de cette ampleur.

Me rattrapant sur mes mains, relevant les jambes tout en initiant une fluide rotation, mes pieds repoussèrent les siens en une jolie acrobatie. Finissant ma réplique humaine de la toupie par un coup de pied supplémentaire, lancé instantanément après mon habile parade, je courbai légèrement le bassin pour amorcer ma chute. Imitant les gestes d’un ami adepte de la capoeira, je mis fin à ma rotation, traînant des pieds pour freiner mon élan. J’avais le souffle court et la respiration hachée, la fatigue causé par mon manque de sommeil s’aggravant avec tous les efforts que je faisais. Je venais d’échapper tant bien que mal à ce qui ressemblait à un échauffement pour le Nibamne et cette constatation ne m’emplissait pas de joie. Dans une position similaire à la sienne, le contemplant avec un regard tout aussi intense, je commentais brièvement ces dernières paroles.

♠ Toujours, tu dis ? Te flanquer une rouste c’est distrayant mais question catalyseur de colère, Yuun est largement suffisant. Pas besoin de t’avoir sur le dos à chaque fois que je casserais une baraque. ♠

Un début de conversation assez anodin, qui annonçait malheureusement une suite bien plus désagréable. Alors que ma respiration retrouvait un rythme plus régulier et que mon sourire se faisait de nouveau carnassier, je repris ma tirade, lâchant une bombe qui j’espérais le blesserait mortellement, qui l’obligerait à m’assommer et me donner le repos que je cherchais tant.

♠ Maintenant que j’y pense, je ne vois pas l’intérêt de détruire Kiri. Tu es très bien capable de le faire tout seul, si je ne m’abuse. Si t’es tous les jours aussi bourré qu’aujourd’hui, j’suis certain que tu vas vite perdre le contrôle de ton démon. Avec un peu de chance, je serais encore dans les environs pour voir ton feu d’artifice et te féliciter. C’est pas commun de causer la perte de ce qu’on chérie le plus. Ça mérite une médaille selon moi … ♠

Alors que le sang du porteur de Rokubi devait bouillir face à mes paroles, je réitérais ma tentative première. Crachant une nouvelle vague de flamme, dont l’intensité égalait sans difficulté la précédente, je tentais de l’ensevelir vivant sous une mer brûlante.

Bilan

Actions

Action 0 : Esquive Classique sur coup de pied n°2
Action 1 : Contre sur coup de pied n°3
=> Je ne reçois que 31PV
Action 2 : Contre sur coup de pied n°4 + contre attaque
=> Je ne reçois que 31PV - 111PV/11PC
Action 3 : Katon Kyuu no Jutsu
=> 171PV et 41PV par tour / 60PC
Spoiler:
Kyuu no Jutsu
Katon, Cercueil de Feu
[Description] : Le ninja souffle une énorme quantité de chakra de sa bouche qui s'abat sur l'ennemi comme un raz-de-marée. Il se retrouve alors enfermé sous une marée de feu qui lui entame toute les partis du corps.
[Coût] : 70 puis 10PC par Tours
[Effet] :
- 150PV puis 20PV par Tours +brûlure au second degré
Spécial: Nécessite 2 Esquives pour être esquivé (coûte toutefois une action).

Récapitulatif

PV : 251 - (106-12) - 31 - 31 = 95
PC : 253 - 11 - 11 - 11 - 60 + 14 = 174
Esquives : 4
Contres : 1
Points Héros : 5
Status : Egratigné


avatar
Oinin
追い忍

Messages : 115
● Disponibilité du joueur ● : Disponible pour tout type de RP !

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
8/42  (8/42)
PV:
25/25  (25/25)
PC:
25/25  (25/25)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: .:Collision Of Mind:.

le Mer 17 Aoû - 10:05
« Deux ombres courraient à vive allure, sans s'arrêter poursuivis par un adulte armé d'une sorte de bâton, qui gueulait sans cesse pour qu'ils reviennent afin de leur flanquer une bonne rouste pour leur avoir chapardé de la nourriture sans payer. Les deux voleurs n'étaient autre qu'Ace et Yûun, les deux frères qui s'étaient unis sous un même nom, reniant alors les vestiges de leur passé respectif. Courant à en perdre haleine, ils tombèrent tous les deux face à un gros et grand homme qui leur barra le passage en essayant de les attraper. Ace réussi à l'éviter de par son agilité naturelle, mais Yûun qui n'était pas aussi doué que lui pour ces choses-là se fit attrapé et plaquer dans les bras de l'homme qui exerçait une pression trop forte pour que Yûun puisse s'en défaire seul. L'homme le ramena vers le marchand beuglant et en le posant au sol, le marchand lui administra un puissant coup de bâton dans la tempe.. Secoué, Yûun s'écrasa au sol, pratiquement assommé. Sa vision se troublait, du sang sortait de son oreille droite, mais malgré ça, il n'avait toujours pas lâcher la nourriture volée qu'il tenait dans les mains. Cette nourriture était destiné à son frère et à lui, sans elle, ils mourraient de faim et même les coups de bâton que lui administrait sans cesse le marchand ne le ferait pas lâcher. A cette époque-ci, les deux protagonistes n'étaient pas très âgé, et Ace lui était encore plus jeune de quelques années, mais ce jour-là, son courage lui donnait vingt ans de plus.. Sans perdre un instant, alors que la conscience quittait peu à peu le jeune myope, il vit son frère s'interposer entre le bâton et lui, attrapant alors le bâton en débutant un combat qu'il, de par sa taille et sa force physique ne pouvait pas gagner. Mais qu'importe, Ace luttait quitte à se prendre des coups, juste pour sauver son petit frère. Yûun lui se relevait avec beaucoup de difficulté pour pouvoir aller aidé son petit frère. Sur les coudes, il saignait abondement, mais Ace combattait pour leurs bien, et Yûun ne pouvait pas l'abandonner. Une fois debout, il se mit à courir et a frapper le marchand, tout comme Ace. Mais libérer de l’emprise des deux jeunes, le bâton allait atterrir dans le tête de Yûun lorsqu'Ace, en toute connaissance des dommages qu'il allait subir, prit le coup à la place de son frère. Désormais seul en compagnie du marchand, il vit au loin une vielle dame mimant des gestes, elle essayait de lui dire de frapper à l'entrejambe. S'exécutant, Yûun balança son genoux dans les testicules de l'homme qui arracha une plainte sourde avant de tomber sur les genoux, lâchant son bâton pour se tenir ce qui lui servait d'appareil génital. Ace arriva alors en courant et en sautant, administra ses deux pieds joints dans la tête du marchand qui alla s'écraser sur le sol, k.o. ».

Le chasseur de déserteur sortit soudain de ses pensées en ressentant une grande chaleur envahir l'espace. S'il avait pensé à cette époque de leur vie, c'était parce que l'Okamura avait dicté un manque de force flagrant chez Ace, mais de force, Ace n'en manquait pas. Que ce soit de force mental ou physique, Ace avait toujours été un jeune homme courageux et fort d'esprit. Lui ne connaissait pas la peur, quelque soit le combat qui l'attendait, les risques qu'il encouraient, Ace fondait toujours sur l'adversaire pour défendre ses idéaux. Ce soir encore, il avait engagé lui-même un combat qu'il savait perdu d'avance, cela se voyait sur son visage qu'il connaissait déjà l'issu de ce duel, mais la hargne et la douleur dû à son passé l'ont rendu fort, prêt à affronter le monde entier, juste pour se prouver qu'il existait et qu'un enfant d'abord esclave, pouvait avoir son poids, dans la balance de la société. Le Ninbamne ne connaissait rien de la vie d'Ace, donc ne pouvait pas deviner les épreuves par lesquelles les deux frères étaient passés, mais connaissant la vérité, Yûun savait qu'Ace ne manquait ni de force, ni de courage. Son cadet était stupide, arrogant, imprudent, excentrique, impulsif et borné, mais il était bien loin d'être faible..

L'Oi-Nin se trouvait toujours sur son toit, mais n'optant plus pour la discrétion, était debout, les mains dans les poches, guettant le combat entre les deux hommes. Ace se défendait bien malgré que son adversaire avait constamment le dessus. Ace, Eizo comme Yûun connaissaient déjà le résultat de cette rixe, mais la détermination d'Ace à combattre empêchait souvent Yûun de se joindre à ses côtés. Là, il n'interviendrait que si son cadet était en danger de mort, car il combattait pour son honneur face à un homme qu'il détestait en tout point. Ils se détestaient, mais ils étaient semblables en tout point. Ils aiment tous deux combattre, ils défendaient tous deux leurs idéaux, ils usaient de la même technique de combat. Ils étaient comme deux lions se battant un territoire. Ouais, c'était une image plutôt représentative de leur comportement..

L’aîné des deux pirates ne pouvait plus rester au même endroit, car les jets incandescents de son frère devait faire en sorte qu'il se déplace pour ne pas être touché et pour qu'il puisse encore suivre correctement le combat entre les deux protagonistes. Il lisait dans le visage des deux hommes la même détermination, bien que celui du Nibanme était un peu écorché par l'alcool et celui d'Ace par le manque de sommeil. Espérons qu'ils ne fassent pas de folie..
Contenu sponsorisé

Re: .:Collision Of Mind:.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum