Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
The GodFather
~Yondaime Tsuchikage~
四代目・土影

Messages : 163
Iwa Gakure
Âge : 29
Taille/Poids : 1m98 & 88Kg
: Tsuchi no Kuni
: Iwa gakure no sato
一族 : /

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible pour RP.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
4/54  (4/54)
PV:
500/500  (500/500)
PC:
1080/1080  (1080/1080)
Voir le profil de l'utilisateur

Des capacités au delà des limites

le Mar 17 Mai - 4:11
[~~La Forêt Blanche - Là où l'interdit fut bafoué~~]
Depuis la fondation du village caché d'Iwa, il existe des règles régissant le pays. Les quatre clans majeurs ayant participé à sa création se partagèrent les terres du pays en quatre. Et à l'intersection des quatre territoires se tenait le village caché de la terre. Iwa gakure n'a point de Daimyo. Le pouvoir politique, militaire et économique a toujours été partagé entre les quatre clans. Les Genbu s'occupaient de la politique, les Byakko du militaire, et les Seiryuu de l'économie. Quand aux Suzaku, leur rôle était de réunir les trois autres clans sous une seule bannière, et de les contrôler tous sous l'égide du pays de la terre. C'est ainsi que le chef du clan Suzaku, appelé le Gensei, fut toujours considéré comme le "chef" des quatre clans, et c'était lui qui se présentait toujours auprès des autres pays comme étant le Daimyo de la terre. Très tôt, des règles ont été rédigées et signées par la première génération de Genseis du pays de la terre, afin de réglementer leurs influences respectives, limiter leurs pouvoirs, et éviter tout problème futur de quelque ordre qu'il s'agit. Pour des raisons évidentes, l'une de ses lois stipulait que pour aucune raison que ce soit, deux Genseis devaient se battre l'un contre l'autre ; si jamais cela devait se produire, les deux pourraient être immédiatement mis à mort par le Kage du village. Et aujourd'hui, pour la première fois dans l'histoire du pays de la terre, cette loi a été bafouée...

Dans la forêt blanche, à la frontière entre le clan de l'Ouest et celui du Sud, un terrible cataclysme eut lieu. Deux puissances qui n'auraient jamais du s'affronter, se livrer la plus terrible bataille de leur existence. Depuis plusieurs minutes déjà, les coups faisaient rage. Si on regardait la forêt de haut, on pouvait constater que depuis le premier échange de coup déjà, toute bête avait déserté les lieux. Des nuages de poussières s'élevaient deçà delà, allant de pairs avec le lourd fracas des armes qui s'entrechoquaient. Puis soudain, dans un puissant râle de puissance, en un instant, décrivant une longue ligne droite de plusieurs dizaines de mètres, les arbres se mirent à s'écrouler les uns après les autres. Si on descendait pour voir le combat de plus près, dos plaqué à une colline, le Gensei des Suzaku, Dark, semblait acculé par le Gensei des Byakko, Shoo. Ce dernier avait repoussé Dark sur une centaine de mètres par sa simple force, épée contre épée. Si la main tenant la double lame des Byakko tremblait du côté de Shoo, le Gensei des Suzaku semblait parfaitement serein, calme, posé, de marbre. Tenant fermement son épée sans lame, Shinroen, il parvenait à contrer les assauts de l'une des plus puissantes armes du monde ninja. Et ce sans se faire blesser. Bondissant d'un coup en arrière, Shoo jugea qu'il était plus intéressant de mettre une légère distance entre lui et son adversaire avant de repasser d'un coup à l'assaut.

Pourtant les Byakkos sont de véritables machines à tuer une fois qu'ils sont parvenus à cerner leur proie dans un coin d'où elle ne pourra plus se défaire. Mais face à Dark, face à ce gamin de quinze ans à peine, Shoo doutait. Oui, lui, le tout puissant Tigre Blanc, doutait de ses capacités. Était-il capable de le vaincre ? Il se donnait presque à fond depuis le début de leur combat, et pourtant, il n'avait même pas blessé une seule fois le phénix, qui pouvait se régénérer quasiment à volonté si jamais il était touché. Rageant contre lui-même, Shoo poussa un effroyable rugissement. Si jamais quelqu'un n'était pas au courant de ce combat dans tout le pays via les diverses explosions, c'était désormais chose faite avec ce rugissement royal. Le cri du tigre était tel qu'il dégagea une puissante onde de choc, à même de soulever les gravats alentours, et toute la poussière déposée sur le sol. Par réflexe, Dark se protégea les yeux à l'aide de son avant bras, le laissant plein d'ouvertures pour son adversaire. Et cette ouverture, Shoo n'attendait que ça, tant et si bien qu'à peine eut-il légèrement réouvert les yeux, que le Gensei du Phénix Vermeil aperçu les effroyables griffes du Tigre Blanc lui arracher le bras, pour s'écraser sur son flan, l'expédiant bien plus loin, avec une force démesurée. S'écrasant lourdement contre les arbres, Dark les faisait céder les uns après les autres, sans ralentir sa terrible chute. L'effroyable attaque de son adversaire lui avait coupé l'avant-bras sur le coup, et très lourdement entaillé le flan, tant et si bien que quasiment n'importe quel ninja normal serait déjà mort d'une telle attaque, sans même compter les dégâts qu'il encaissait à exploser son dos et sa nuque contre les arbres.

Mais ce n'était pas terminé, toujours entraîné dans sa chute effrénée, Dark ne put rien faire pour empêcher son adversaire, d'un bond, de le rattraper en un vulgaire instant, se plaçant au dessus de lui, bras de nouveau armé, prêt à le pourfendre. Le coup était surpuissant, plus encore que le précédant, et rien ne pouvait empêcher le Gensei du clan Suzaku de l'encaisser de plein fouet. Écrasé d'un coup contre le sol, une nouvelle explosion s'en suivit, bien plus terrible encore que toutes les précédentes. Tout ce qui était encore debout dans les alentours fut balayé, et ce qui formait un sol plat devint un gigantesque cratère, au centre duquel se trouvait la carcasse de Dark. Plus loin, à une vingtaine de mètres de là, se tenait Shoo, debout, essoufflé par ses performances. Cela faisait plusieurs minutes qu'il combattait à plein régime pour attendre cette unique ouverture lui permettant de pourfendre son adversaire d'un seul coup, l'empêchant par la même occasion d'utiliser la moindre de ses faculté de régénération. Mais on n'est jamais trop prudent, et le Tigre Blanc comptait bien s'assurer que sa victoire était totale, et que plus jamais ce misérable cloporte de gamin ne se relèverait.

Immédiatement, les trois gardes rapprochés de Dark surgirent dans le dos de Shoo, profitant de son moment d'inattention pour l'assaillir, comme pour venger leur défunt maître. Cependant, l'inattention est une chose inexistante chez le Gensei des Byakko, tant et si bien qu'il avait tout à fait ressentit ses nouveaux adversaires approcher. Mais si ils n'étaient pas de taille contre lui, ils ne faisaient pas non plus des adversaires de valeurs, méritant qu'il se batte lui-même ; ainsi, dans un hurlement dont il avait le secret, Shoo intima sa seconde, Sei, de s'occuper des trois gêneurs. En un instant, une ombre surgit de nulle part, et emporta au loin les trois petits phénix. Couchés sur le sol bien plus loin, les trois membres des Suzaku pênaient à reprendre leur souffle, ils venaient de subir un puissant choc auquel ils ne s'attendaient absolument pas, et il fallait bien avouer que les membres du Phénix Vermeil ne sont pas des combattants nés, contrairement aux Tigres Blancs. Au dessus d'eux trônait la majestueuse Sei, qui venait, en une seule attaque, de mettre à terre trois adversaires, et qui comptait bien faire en sorte qu'ils y restent.

Au même moment, des gouttes de sueur perlaient sur le front de Shoo, qui n'en croyait pas ses yeux. Devant lui, sortant de l'immense cratère, Dark était indemne. Absolument indemne. Tant bien même un de ses bras avait été brutalement arraché, et son corps littéralement labouré, il se tenait là, debout, comme si de rien n'était, sans la moindre blessure apparente ; seuls ses vêtements n'étaient pas intacts. Telle était la terrifiante puissance du Gensei du Phénix Vermeil. Un être qui ne peut être vaincu, peu importe la puissance des attaques. Un véritable phénix, quoi qu'il puisse arriver, il se relèvera toujours, encore et toujours, démembrez le et ils repousseront, coupez lui la tête et une nouvelle la remplacera ; peu importe la manière avec laquelle vous pouvez vous y prendre, il ne semble rien y avoir qui soit capable de surpasser cette capacité d'auto-régénération complètement ridicule. Tandis que le silence devenait pesant dans l'atmosphère, c'est le Tigre Blanc qui le brisa en éclatant de rire. Cependant, il était évident que ce rire était nerveux. Il riait de son incapacité à blesser le Phénix avec ses attaques les plus puissantes. Cela ne voulait dire qu'une chose, sa puissance ne suffisait pas à vaincre son adversaire, tout du moins, pas sa puissance actuelle...
avatar
The GodFather
~Yondaime Tsuchikage~
四代目・土影

Messages : 163
Iwa Gakure
Âge : 29
Taille/Poids : 1m98 & 88Kg
: Tsuchi no Kuni
: Iwa gakure no sato
一族 : /

● Disponibilité du joueur ● : Non disponible pour RP.

Fiche Ninja
Evolution de l'XP:
4/54  (4/54)
PV:
500/500  (500/500)
PC:
1080/1080  (1080/1080)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Des capacités au delà des limites

le Mer 1 Juin - 20:57
[~~Theme Song~~]


[~~La Forêt Blanche - Là où l'interdit fut bafoué~~]
L'acte deux était sur le point de commencer. Le rire nerveux du Byakko laissa place à un hurlement de rage alors que les éléments eux-mêmes se déchaînaient de conserve avec l'augmentation fulgurante de sa puissance. Les deux bras du Gensei se rallongeaient légèrement, ses griffes devenaient plus acérées, ses canines elles-mêmes étaient en train de se développer. Des poils de teintes jaunes et noirs apparaissaient sur ses avant bras visibles, ainsi que sur ses jambes. Ses longs cheveux d'or gagnaient en quelques instants centimètres après centimètres. C'était là la transformation des Byakko, dans sa version quasi-totale. Cette état de transformation était unique à Shoo, entre les métamorphoses partielles et la métamorphose complète en Tigre Blanc, se trouvait cette étape, qu'il était le seul dans l'histoire du clan à avoir développé. Des capacités aux frontières de celles de la transformation totale, tout en gardant sa forme humaine, telle était la puissance du dernier Gensei des Byakko. Tandis qu'il achevait cette transformation, un terrible éclair vint s'écraser sur le sol à quelques mètres derrière lui. Impassible, Shoo fixait Dark, souriant. Avec sa force nouvelle, il pouvait le battre. Non, il ALLAIT le battre ! Empoignant avec force son épée double, prenant appui sur ses jambes nouvelles, il allait bondir d'un instant à l'autre sur son adversaire. L'acte deux pouvait commencer.

Il bondit alors en direction de Dark, invisible, son déplacement était bien trop rapide. Sous ses pieds, le sol où il se tenait s'était fissuré, relevé vers le ciel, enfoncé sous le poids de l'impulsion qu'il avait donné dans ses jambes. Dark qui semblait serein jusqu'alors avait les yeux écarquillés. Oui, pour la première fois, son adversaire était trop rapide pour qu'il parvienne à le suivre du regard. Tentant machinalement de mettre Shinroen en garde devant lui, l'attaque du Gensei des Byakko le frappa lourdement à l'épaule, arrachant un large bout de cette dernière. Grimaçant, il activait sa terrible régénération pour pouvoir utiliser à nouveau son bras dans son combat, mais Shoo ne l'entendait pas de cette oreille. Le Tigre Blanc avait une puissance et une vitesse d'attaque excédant largement les capacités de régénérations instantanée des Suzaku. Les attaques s’enchaînaient, et Dark ne pouvait pas suivre la cadence. En quelques secondes à peine, le Gensei du Phénix Vermeil posa un genou à terre, bien malmené, ses blessures ne se refermaient pas, il n'en avait pas le temps. C'est alors que le bras droit de Shoo transperça avec une grande puissance le torse de Dark, comme si ce n'était qu'une vulgaire feuille de papier. Relevant son bras, il soulevait en même temps le gamin qui lui faisait office d'adversaire. Ils se faisaient face, bien que le Suzaku ne semblait même plus conscient. Armant son ultime attaque, Shoo était sur le point de planter ses effroyables griffes à travers le crâne de son adversaire, pour l'achever. Mais, à quelques centimètres à peine du visage de son adversaire, sa main fut stoppée nette, attrapée nette par celle de son adversaire. Il souriait, oui, Dark souriait, d'un sourire malsain, qui ne lui ressemblait pas. Ses yeux s'ouvrirent alors de nouveau, rouges tels ceux d'un démon, des résidus de flammes semblaient en émaner.

Dark arma alors son second bras, tant bien même ne tenait-il aucune arme. Une longue forme commença alors à se dessiner dans les airs. Comprenant qu'il était en danger, Shoo s'écarta d'un bond, son instinct lui dictant un acte de survie primaire. Et il avait bien fait. Dans sa main, le Gensei des Suzaku venait d'invoquer l'effroyable trésor du clan. Le Sabre Vermeil. Le Tigre Blanc avait esquivé une attaque fatale de quelques centimètres à peine. Des gouttes de sang perlaient le long de son torse balafré d'une nouvelle plaie. Les blessures sur le corps de Dark avaient à nouveau disparues, tandis que Shoo n'en croyait pas ses yeux : il assistait à un évènement des plus rares. Le Gensei des Suzaku était en train de libérer lui aussi sa terrible métamorphose. Généralement, armés du Sabre Vermeil, ainsi que de leurs pouvoirs guérisseurs, les Genseis des Suzaku sont connus pour ne jamais s'être métamorphosés lors de combats, mais cette fois-ci, le plus jeune de tous les Genseis de l'histoire du pays de la terre passait outre ce fait pour développer ce qui ce devait d'être sa puissance maximale. D'immenses ailes étaient apparues dans le dos de Dark, qui fixait son vis-à-vis droit dans les yeux. Son regard semblait à même de percer jusqu'à votre âme pour la sonder et en comprendre les moindres détails. Si Dark s'était illustré lors de leur premier échange, et que Shoo avait pris la main lors du second, qu'allait-il en être du troisième alors que les deux Genseis dévoilaient la totalité de leurs forces ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum